26 juin 2018 Motion de la CGT remise à la déléguée territoriale de l’ARS

95

Motion de la Commission Exécutive de la CGT du CPN à l'attention de Monsieur le Directeur de l'ARS :

Par la présente, la CGT du CPN vous adresse cette motion pour vous alerter une fois de plus sur la situation alarmante de dégradation de l’offre de soins sur notre établissement.
 
Depuis plusieurs années la Direction et la CME du CPN s’efforcent d’appliquer vos préconisations en sacrifiant nos missions de base de soins aux personnes qui souffrent de troubles mentaux soi-disant pour développer des projets ambulatoires novateurs.
 
Pour simplifier, fermer de plus en plus de lits pour transférer l’activité sur l’ambulatoire, la HAD, la prévention, la prise en charge précoce, etc … !
 
Pour la fermeture des lits, le processus s’est rapidement mis en application. à grand coups de débasage de la DAF
Pour la mise en œuvre des projets innovants, rien n’est moins sûr car il n’y a aucune garantie du dimensionnement financier et du transfert pérenne des budgets de l’intra vers l’extra.
 
La preuve en est :
 
·         L’attente de plus en plus importante pour obtenir une consultation en CMP. et malgré tout , le maintien du projet de fermeture du dernier CMP de proximité sur Nancy. .
·         L’embolisation quasi permanente de l’UAUP,
·         Le fonctionnement en surnuméraire sur l’hospitalier.
·         Une pédopsychiatrie sinistrée principalement sur le Saintois
·         Un personnel en grande souffrance, de la perte de sens au travail. …
La CGT du CPN ne s’est jamais opposée à la modernisation de l’offre de soin et ne s’est jamais mise en travers de la route pour améliorer la prise en charge de nos patients.
 
Par contre, la CGT du CPN luttera toujours contre la casse organisée du service public et ne se laisse pas duper par des discours et des écrans de fumée pour laisser s’organiser le hold-up de ses finances.
Par exemple, l’ouverture prochaine de la clinique privée de psychiatrie à Toul sur les deniers de notre Sécurité Sociale !
Notre établissement aurait pu offrir la même chose avec ces mêmes moyens mais les choix étaient dictés d’avance. 
 
Nous disons STOP à l’austérité programmée, nous sommes d’ailleurs attentifs à la prochaine notification de sa DAF.
 
La CGT assume son combat pour préserver une qualité des soins au plus prês de ceux qui souffrent.
A ceux qui orientent leurs projets novateurs sans pour autant se garantir de leur calibrage financier, nous n’hésiterons pas à leur faire prendre leurs responsabilités à la hauteur des conséquences. 
A l’ARS, la CGT prévient : elle n’hésitera pas à médiatiser tout dysfonctionnement !