21 février 2014 Compte rendu CGT de la rencontre Syndicats / Direction

86

Sur le projet Notre Dame du Bon Repos, la CGT est intervenue pour dénoncer la mise en place d’une organisation du travail en 12 heures et le manque de moyens en personnel (2,75 ETP aides-soignants pour 12 patients psychotiques vieillissants)
La CGT condamne le fait que les personnels du CPN sollicités pour dépanner en cas d’absentéisme, devront obligatoirement travailler en 12 heures au lieu de 7 h 36 !

La CGT a déjà eu l'occasion de faire connaître sa position à la Direction et au chef de pôle notamment lors de la réunion du 6 février 2014 en présence du Professeur SCHWAN et de l'équipe soignante.
Nous revendiquons des moyens supplémentaires pour que ce projet puisse être mené de manière réalisable sans porter préjudice pour la santé de nos collègues.

 
En guise de conclusion, la Direction a tenu à nous livrer 2 informations :

  • la ponction par l’Agence Régionale de Santé de 265 000 € par an pendant 4 ans sur notre budget (5 postes soignants)
  • la construction en cours d’un établissement privé de psychiatrie (à proximité de la Clinique Majorelle)
Après cela, comment douter que l’objectif recherché par le gouvernement et les ARS est la casse du service public de santé !? Faut-il pour autant se résigner, s’adapter … jusqu’au point de rupture ?