16 juin 2011 compte rendu de la commission de formation

94

Il est décidé de répartir le budget comme suit : 80% pour le plan de formation et 20% pour les études promotionnelles.

Concernant les études promotionnelles, il est à noter qu’il n’y a aucun dossier en attente : tous les professionnels qui ont réussi le concours sont financés.
Toutefois, il est remonté certaines difficultés à propos des aide-soignantes en études promotionnelles.
En effet, ces dernières se retrouvent dans le circuit universitaire du fait de la réforme LMD et doivent en plus reprendre une activité professionnelle pendant les congés.
Sur ce point, la CGT interpelle la Direction afin de trouver rapidement une solution pour concilier au mieux suivi des études, activité professionnelle et droit au repos.
La CGT n’acceptera pas que nos collègues soient mis en situation d’échec !

Un point est fait sur l’émergence de nouveaux métiers via les pratiques avancées (ex : coordonnateur Médecine de ville) et le niveau master.
Les dispositifs permettant aux infirmiers d’accéder à ces nouveaux métiers seront mieux connus d’ici septembre 2012.
Sur ce second point, la CGT restera extrêmement vigilante et ne se satisfera pas de la certification de bouts de métier, qui plus est dans un objectif de palier à la pénurie médicale.

Concernant les formations institutionnelles et DSO (38% du budget), il est fait état de la difficulté de constituer des groupes complets, ces derniers temps (peut-être faut-il y voir le manque de personnel ?)
Pour les formations institutionnelles, des coûts importants sont à prévoir avec les formations bientraitance, OMEGA, …
L’arrivée de nouveaux professionnels crée également des besoins (ex : approche systémique)

Pour les demandes de DIF (droit individuel à la formation = 12% du budget), un rappel sera fait aux agents pour que leurs demandes soient envoyées entre le 1er et le 30 septembre prochain.

il est convenu de programmer une prochaine réunion le 16 septembre 2011 afin de réajuster les budgets en fonction des demandes remontées suite aux entretiens d’évaluation.