Standard de nuit Vers une fermeture programmée

82

Une première restitution a eu lieu le 1er avril 2016 et n’a pas manqué de suscité des réactions.
Même s’il ne s’agit que d’hypothèses de travail, le fait par exemple de suggérer que les agents de nuit ou de weekend ont peu d’activité et de proposer de réduire les plages d’ouverture voire de supprimer le standard le weekend ont de quoi faire réagir !
La CGT reconnait que même si le travail confié au consultant était axé uniquement sur la formulation d’hypothèses de cycles de travail, tout un aspect n’a pas été à ce jour pris en compte.
En effet, quid des agents en reconversion suite à préconisations du médecin du travail ? quid des impacts salariaux pour les agents qui à ce jour attendent toujours une reconnaissance pour avoir accepté de prendre en charge la facturation et les mouvements patients, l’archivage, …. ? quid de la proposition de renforcement d’un agent supplémentaire au standard qui aurait pour mérite de remettre un peu de souplesse dans la gestion des plannings ?
La CGT déplore de revenir sans cesse aux mêmes observations concernant ce service et ce au moins depuis 2013 en CTE.
Il serait grand temps que la Direction entende qu’au-delà des horaires d’autres problématiques importantes restent à régler

  • Le management : qui encadre et qui gère les plannings ?
  • Quelles sont les préconisations du médecin du travail par rapport à ces propositions compte tenu de certaines restrictions et des aménagements de postes accordés à ce jour ?
  • Le bureau des admissions a-t-il vocation à suppléer les absences au standard ?