SECURISATION DES UNITES DE SOINS ET SECURITE DES PERSONNELS

108

La CGT tient à citer quelques exemples :
·                 portables pour travailleurs isolés, médaillons, appels agressions
·                 contrôle d’accès et vidéosurveillance
·                 ….
 
Au total, la CGT estime à plus d’un million d’euros les dépenses effectuées en matériels.
 
Ces éléments ne prennent bien sûr pas en compte les frais de maintenance de ces divers matériels électroniques dont chacun a pu éprouver au quotidien la fiabilité.
La CGT demandera des comptes précis lors des prochaines instances.
 
La CGT demande à la Direction d’ouvrir rapidement des négociations afin d’adapter les moyens financiers déployés aux demandes réelles des professionnels.
Ce n’est pas en démultipliant les caméras et autres gadgets que l’on sécurisera nos collègues soignants.
Il faut au contraire mettre les moyens humains nécessaires afin de sécuriser le travail et améliorer la qualité des prises en charge.
 
Pour la CGT, il est évident que la Direction cherche à travers ces dépenses en matériels une gestion des risques qu’elle pourrait encourir en cas de « clash »
A nos yeux, cela est loin d’être suffisant et pose en outre le problème de l’utilisation de l’argent public pour enrichir des multinationales !
 
Nous vous invitons à ouvrir le débat au sein des services et à faire remonter VOS demandes en matière de sécurité.