Retour sur la journée du 24 septembre 2019 Communiqué CGT

84

En résonance avec les nombreuses et importantes luttes professionnelles de ces derniers jours (Avocat, RATP, la manifestation de la Santé et de l’Action Sociale du 11 septembre.), la journée du 24 septembre est un point de départ dans la convergence des luttes.

La mobilisation a porté sur les thèmes : retraites, emplois, services publics, salaires.
Les principales revendications et mots d’ordre étaient les suivants :

– Retrait du projet MACRON, DELEVOYE
– Ne touchez pas à la CNRACL et aux 42 régimes existants
– Non au système universel de retraite par point
– Non à la baisse généralisée des pensions
– Maintien d’un départ anticipé pour reconnaître la pénibilité de notre travail
– Des créations d’emplois statutaires indispensables au bon fonctionnement du service public
– Défense du statut des fonctionnaires
– Défense et amélioration des conventions collectives nationales du travail
– Arrêt des fermetures de lits et de services
– Augmentation de tous les salaires
– Financement pérenne et inscrit dans la loi de tous les établissements.


Cette journée marque la première mobilisation nationale interprofessionnelle et le début d’un processus de lutte contre le projet de retraite par point voulu par Macron – Delevoye qui remet en cause le fondement même de notre contrat social.

D’autres actions sont à prévoir notamment dans les EHPAD le 8 octobre 2019.

La Fédération de la Santé et de l’Action Sociale soutient toutes les luttes décidées avec les personnels pour faire entendre les revendications des salarié.e.s pour peser sur le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale afin d’obtenir les moyens nécessaires à l’amélioration des conditions de travail et d’accueil des usagers.

 

Montreuil, le 24 septembre 2019