PSYCHOLOGUES : NOUVELLE ACTION NATIONALE LE 18 MAI 2011 RASSEMBLEMENT DEVANT L’ASSEMBLEE NATIONALE OU LES ARS

114


DEPOSONS TOUS NOTRE DEMANDE DU STATUT DE PSYCHOTHERAPEUTE !
Jeunes diplômés ou psychologues expérimentés
 
– Nous pratiquons régulièrement et majoritairement la psychothérapie
– Notre formation initiale comprend déjà au moins 400 H de psychopathologie et 5 mois de stage
– Démontrons l’absurdité et l’impossible application de ce décret
– Pour ne pas risquer être poursuivi pour exercice illégal de la psychothérapie par un patient, une famille
– Pour que nos directions ne remettent pas notre exercice en cause par précaution médico-légale
– Pour que nos actes de psychothérapie soient pris en compte
 
Il suffit d’un dossier minimal
– Lettre-type de demande consultable sur notre site
– Photocopie des diplômes
 
 
MEME APRES LE 20 MAI 2011, LE DECRET SUR LE TITRE DE PSYCHOTHERAPEUTE PEUT TOUJOURS ETRE MODIFIE
 
En effet
– Le recours en Conseil d’Etat n’a pas encore abouti.
– L’échéance des élections présidentielles se rapproche et oblige le gouvernement à moduler sa politique.
– La poursuite de notre mobilisation maintient la pression.
 
 
Le Ministère de la santé ouvre des groupes de travail avec tous les syndicats confédérés concernant la situation des psychologues dans la FPH
 
Ces négociations, ouvertes par la DGOS le 28 mars, s’étaleront sur une année et sont organisées autour de 4 thématiques :
· Titre de psychothérapeute
· Fonction FIR
· Carrière, recrutement, concours, déroulement (quota promu/promouvable)
· Fiche métier
Nouvelle réunion plénière programmée le 30 mai
 
COMMENT POURSUIVRE LA MOBILISATION ?
 
– En manifestant nombreux le 18 mai.
– En déposant tous nos dossiers de demandes du statut de psychothérapeute, afin d’engorger les commissions et de démontrer l’absurdité de ce décret.
– En rencontrant nos élus (députés, sénateurs, en particulier). Plus ils seront nombreux à poser des questions parlementaires au gouvernement, plus le ministère prendra nos revendications en considération.
– En sensibilisant et en rencontrant les étudiants de master 1 et 2, futurs professionnels, tout aussi concernés.
– En pratiquant la grève (de la notation) des actes, déjà pratiquée à Chalon/Saône et à
Poitiers, avec préavis du syndicat local (indispensable). Mais elle ne sera efficace que si d’autres établissements la pratiquent.
– En informant les usagers, nos directions et les collègues des autres professions.
En organisant des assemblées générales locales et régionales de psychologues afin de sensibiliser nos collègues aux enjeux de ce décret.

La CGT du CPN entend bien renouveler localement l’expérience unitaire du 28 janvier 2011.