Prtotection sociale complémentaire Le CGOS en danger

119

Pour la Cour des Comptes, ce dispositif devrait relever d’un régime de prévoyance (mutuelles privées) au lieu d’être assuré par le CGOS au titre de l’action sociale.
Pour la Cour des Comptes, les employeurs devraient réduire leur participation au CGOS et renvoyer les agents vers des complémentaires privées et donc payantes (avec peut-être une participation de l’employeur comme dans le secteur privé)

On voit bien que ce qui dessine est dans la droite ligne de ce gouvernement ultra-libéral : ouvrir des parts de marché juteuses pour les grands groupes assurantiels.

La CGT se dressera sur leur route pour conserver tels quels le CGOS et la prestation maladie.