PROJET SOCIAL UN PROJET A CONSTRUIRE ENSEMBLE

95

  • Embaucher les 60 postes soignants manquants depuis la mise en place des 35 heures ainsi que les 10 postes non-compensés suite à l’ouverture de l’UHSA,
  • Mettre en place un plan de titularisation des contractuels (loi du 12 mars 2012 et décret du 6 février 2013)
  • Accorder une prime aux contractuels et aux faisant fonction administratifs et techniques,
  • Stopper les rappels des agents à leur domicile et mettre en place des moyens suffisants au niveau du pool de suppléance,
  • Recadrer les dérives de dépassement de la durée maximale du travail (9 h par jour et 10 h par nuit) et faire cesser les doublements de postes,
  • Pour prendre en compte les fins de carrière et la perte de certains savoir-faire sur les postes administratifs et techniques, anticiper les recrutements et introduire une période où le futur retraité peut former son remplaçant,
  • Assouplir la règle de la durée minimale de 18 mois avant toute demande de mobilité (à étudier au cas par cas en fonction des situations individuelles),
  • Supprimer la généralisation des glissements de tâches notamment de la catégorie B vers la catégorie C (à l’image des postes de secrétaires médicales transformés en postes d’adjoints administratifs, ….),
  • Développer la promotion professionnelle chez les agents de catégorie C (passerelles vers la catégorie B, examens professionnels, concours, nominations au choix, …),
  • Permettre aux personnels administratifs et techniques de se reconvertir vers d’autres métiers (stages de découvertes, accès facilité aux formations de type CFP ou autres, …),
  • Favoriser la formation des agents tout au long de leur carrière en leur permettant de pouvoir se libérer des contraintes des services (ajuster les effectifs en fonction des inscriptions),
  • Mettre un garde-fou autour du D.P.C. afin d’éviter que les formations obligatoires prennent le pas sur les formations individuelles,
  • Travailler sur la qualité de vie au travail mais également sur le côté organisationnel,
  • Favoriser l’attractivité de l’établissement en permettant aux jeunes diplômés d’avoir accès temporairement aux logements de fonction vacants et ce dans le contexte actuel de crise du logement,
  • Mettre en place un véritable plan de prévention des risques psychosociaux en mettant en œuvre les propositions issues du rapport EMERGENCES et celles des syndicats,
  • Mettre enfin en place la cellule d’alerte et de prévention des situations de souffrance au travail,
  • Bâtir une politique de lutte contre les discriminations de toutes sortes,
  • Recréer au sein des services des espaces d’expression afin de libérer la parole et de pouvoir discuter du comment travailler mieux,
  • Travailler en respectant les avis et les prérogatives du CHSCT en matière de prévention des risques professionnels et d’amélioration des conditions de travail,
  • Allouer un véritable budget permettant de mettre rapidement en œuvre les actions préconisées dans le PAPRIPACT et par le CHSCT,
  • Favoriser la transparence dans la communication institutionnelle en rendant accessible sur intranet les comptes-rendus des instances CHSCT – CTE – CS – CSIRMT – CME,
  • Abroger dès à présent au niveau local le jour de carence pour tenir compte des engagements du gouvernement et mettre fin aux contrôles médicaux des agents,
  • Faire en sorte que l’entretien d’évaluation annuel porte objectivement sur la valeur professionnelle et ne dérive pas vers des critères subjectifs liés à la personne,
  • Maintenir un accueil des enfants des personnels en embauchant du personnel à la Crèche du CPN et en bâtissant un projet digne de ce nom suite à la réouverture du 1er étage fin 2011,
  • Mettre en place une organisation de travail favorisant la conciliation vie privée / vie professionnelle.
  • Instaurer la parité homme / femme en prenant en compte les engagements découlant du protocole signé entre les syndicats et le Ministère de la Fonction Publique.