PROCHAINE ETAPE DANS LE PROGRAMME DE REFORME DU CHEF DE L’ETAT LE CHANTIER SUR LA DEPENDANCE

106


En voici les grandes lignes :
          dès 50 ans, obligation de souscrire une assurance perte d’autonomie : en gros, passer au privé le budget public actuel de 22 milliards d’euros
          piocher dans le portefeuille des retraités par des prélèvements supplémentaires sur les pensions
          supprimer pour la moitié des bénéficiaires l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) distribuée par le Conseil Général
          prendre les personnes âgées dépendantes par télémédecine, ….., sans soutien humain.
 
M.HENART (Président de l’Agence Nationale des Services à la Personne) a lui aussi proposé quelques pistes le dimanche 25 octobre 2010 au soir en passant sur France 3 :
– une nouvelle journée de solidarité
– une assurance collective (type épargne retraite) pour tous, …
 
Pour la CGT, il est clair que le gouvernement cherche à nous faire payer la prise en charge de la dépendance, en supprimant toute idée d’un financement unique basé sur la solidarité nationale dans le cadre de la Sécurité Sociale.
 
La CGT réclame au gouvernement de prendre ses responsabilités en apportant une réponse publique correspondant à un choix de société.
 
La CGT demande un véritable débat sur le financement de la dépendance dans le cadre de la solidarité nationale.
 
NON aux restrictions de la prise en charge publique et au désengagement de l’Etat
NON au transfert de ce risque vers les assurances privées.