Ouverture nouvelle cafétéria De surprises en surprises

160

Et là, surprises lors de l’inspection du 3 septembre 2021 :

Ouverture sans passage réglementaire du SDIS (les pompiers viennent normalement vérifier que tout est aux normes), sans mise en place d'un Document Unique (qui recense tous les risques professionnels possibles et permet des préconisations pour les minimiser), sans plan de prévention (pourtant promis à la CARSAT en CHSCT), sans formation et/ou sensibilisation au milieu psychiatrique (Pour le responsable « c'est la même chose qu'en ESAT », voilà, voilà…)

Du personnel qui travaille sans masques, charlottes et gants, des alarmes silencieuses qui clignotent (groupes frigorifiques ? le gérant et les salariés n’en savaient rien !)

Et cerise sur le gâteau, nous apprenons que pour débuter et suivant l'activité, les personnels se retrouveraient régulièrement seuls … !
Enfin, 3 agents pour 10h/jr et ce 7jrs/7, il ne faut pas être un expert pour reconnaître que ce n’est pas suffisant et qu’il manque au moins 1 personne. De là à dire que c'est de l'exploitation, il n’y a qu’un pas surtout quand le responsable de la cafétéria nous explique qu’il faut d’abord que l’activité soit suffisamment étoffée avant d’embaucher plus de personnels (pour info, l’AEIM table sur un chiffre d’affaires de 120 000 € par an !)

La CGT du CPN finira par obtenir de la Direction du CPN et de l’AEIM l’engagement qu’une formation de type OMEGA soit rapidement mise en place et que les agents de sécurité du CPN interviennent en cas de problème (violences, malaises, …)