Ordre infirmier Ne le laissons pas reprendre du poil de la bête

95

En 2008, les élections des conseillers ordinaux ont recueilli moins de 15% de participation chez les infirmiers.
A ce jour, seuls 200 000 des 615 000 infirmiers ont adhéré à l’ordre.
Pas étonnant quand on sait qu’à aucun moment, l’ordre infirmier n’aura réagi quand en 2010, les infirmiers ont perdu la reconnaissance de la pénibilité et de la catégorie active.
Depuis, cet ordre illégitime n’aura cessé de faire pression auprès des infirmiers et des directions d’établissement, usant même d’appel à des huissiers pour faire pression sur les plus influençables !

Au bord de la faillite suite à des investissements immobiliers inconsidérés, l’ordre infirmier aura même réussi à faire effacer sa dette par le gouvernement SARKOZY ! Le comble !

La ministre Marisol TOURAINE aura été jusqu’au bout d’une lâcheté sans nom.
Après avoir promis de rendre l’adhésion à l’ordre facultative, elle n’aura RIEN fait !
Bien au contraire, la loi qui porte son nom confirme le rôle de l’ordre, oblige les professionnels à lui communiquer une adresse mail, …

Le 7 juin 2017, les organisations syndicales CGT- CFTC – FO – SUD – UNSA ont adressé un courrier commun à la nouvelle Ministre de la Santé, Agnès BUZYN, pour demander l’abrogation de l’ordre infirmier.
Les missions de l’ordre infirmier pourraient tout à fait être assumées par le Haut Conseil des Professions Paramédicales (où siègent vos syndicats)
Nous verrons comment le président MACRON et son gouvernement considèrent les infirmiers !