ORDRE INFIRMIER ABROGATION LA SEULE SOLUTION !

98


Monsieur Bertrand en parlant d’inscription automatique (renvoyée sur la responsabilité des employeurs) oublie de préciser quel décret en fixe les modalités et quels moyens seraient mis à disposition pour créer les fichiers professionnels.
 
Monsieur Bertrand, la gratuité pose plusieurs questions auxquelles il faudra bien répondre si vous vous obstinez à maintenir cet ordre :
 
– Comment financer le train de vie somptuaire de la structure ordinale ?
– Qui épongera le déficit abyssal de plus de 10 millions d’euros existant ?
– Une structure de droit privé, même avec des missions de service public, peut-elle vivre exclusivement de subventions d’État ?
– Les infirmiers libéraux seront-ils les seuls financeurs par leurs cotisations de cet ordre ? Si tel est le cas, quelle légitimité pour l’ensemble du corps infirmier?
 
La gratuité annoncée est un leurre, elle permet de faire accepter par les professionnels une inscription à l’ordre, et demain rien n’empêchera l’ONI de fixer à nouveau un montant annuel de cotisation.
Monsieur Bertrand, la profession n’est pas dupe, une fois encore la seule solution est l’abrogation de l’ordre infirmier et le renforcement des prérogatives du Haut Conseil des Professions Paramédicales.
 
C’est la demande de la CGT et des salarié-es.
 
Montreuil, le 1er juillet 2011