NOUVELLE RESTRUCTURATION AU CHU DE NANCY (Est REPUBLICAIN du 6 juin 2013) LA REPONSE DE LA CGT

92

Nous rappelons que dans le cadre de la fusion prochaine de la Maternité Régionale Universitaire et du CHU pour le 1er janvier 2014, ce sont déjà 250 postes qui pourraient être supprimés.
La CGT s’oppose bien évidemment à l’ensemble de ces suppressions de postes qui s’ajoutent aux 600 déjà effectives depuis 2008.
Sur les « 450 » emplois « créés dans de nouvelles activités », nous apportons la précision suivante : il ne s’agit pas de 450 embauches. Le bilan social 2012 fait apparaître 58 emplois nouveaux, le reste étant un redéploiement des personnels et non des « nouvelles embauches » dans le cadre des restructurations de services.
La CGT dénonce que les conditions de travail et la qualité de prise en charge des patients n’aient pas été abordées par Monsieur Dupont dans l’interview qu’il a accordée à l’Est Républicain.
Nous rappelons que l’ensemble des restructurations a pour conséquence une forte dégradation des conditions de travail de l’ensemble des personnels soignants, techniques et administratifs du CHU. La santé au travail est une question primordiale pour la qualité de prise en charge.
Nous dénonçons la gestion purement comptable de la direction du CHU.
L’hôpital public n’a pas vocation à être rentable. Les patients ne sont pas des clients.
Le service public de la Santé que nous défendons doit répondre aux besoins de la population, quels que soient les moyens à y apporter.
Le personnel ne doit pas être comparé à un coût ou à une dépense à réduire.