NBH Stop aux surnuméraires

121

A la lecture du signalement ENNOV EI 2016-0019, nous apprenons que le directeur des soins a obligé l'Unité B à accueillir une patiente en chambre PSI "porte ouverte" faute de place sur le PGN.

Ce surnuméraire va durer au moins jusqu'à lundi sans qu'aucun renfort en personnel ne soit prévu.

A titre d'info, la CGT a recueilli de manière non-exhaustive 23 signalements ENNOV sur ce point en 2015. Ce nombre est selon nous bien en dessous de la réalité !

La CGT a interpellé sans succès le chef de pôle en le mettant face à ses responsabilités dans la déroute d'un projet ambitieux qu'il nous avait vanté devant les instances (moins de mise en chambre d'isolement, des durées moyennes de séjour maîtrisées, une qualité de travail sans précédent, …) 

La CGT vous demande donc :

– de demander au chef de pôle de se pencher sérieusement sur ce problème,

– de mettre en place des moyens humains supplémentaires dès qu'un surnuméraire survient,

– d'ouvrir avec les représentants des personnels médicaux et non-médicaux une réflexion autour des besoins en lits de notre établissement 


Espérant avoir attiré votre attention sur ces dysfonctionnements,

Bien cordialement

Les représentants des personnels CGT au CHSCT