Mise en oeuvre du pass sanitaire La CGT demande un CHSCT extraordinaire

81

En effet, de nombreuses problématiques se font jour et sont de nature à aggraver les risques psychosociaux chez les professionnels du CPN : conflit de valeurs, tri des patients, majoration des risques de violence et d’agression par les usagers, fragilisation des collectifs de travail, manque de personnels au sein des équipes, exclusion des personnels non-vaccinés, sanctions, discriminations, ….
 
La CGT, depuis les annonces du Président de la République, a communiqué sa position : convaincre sans contraindre !
Or, dans l’état actuel de la proposition de loi adoptée par la Commission Mixte Paritaire du Parlement le 25 juillet 2021, nous dénonçons les dangers et les dérives de la mise en œuvre du pass sanitaire au sein de l’hôpital public !
 
Par conséquent, conformément aux dispositions de l’article L4614-10 du Code du Travail, nous vous demandons de réunir le CHSCT en séance extraordinaire dans les plus brefs délais.
 
Dans l’attente, veuillez agréer, Madame la Présidente, l’expression de nos salutations respectueuses.
 
Les représentants des personnels au CHSCT
Emmanuel FLACHAT                    Jacques BRIMONT                         Amélie DRIGET
 
Copie : Inspection du Travail – ARS