L’ordre infirmier a genoux, continuons la resistance !

130


 
En France, on reste libre d’adhérer à un syndicat, à un parti politique mais on obligerait les infirmiers à payer pour exercer ?
 
La CGT rappelle qu’à ce jour, seule l’inscription au tableau de l’ordre compte et que le non-paiement des cotisations ordinales ne constitue en aucun cas un cas d’exercice illégal de la profession, en dépit des pressions exercées par les conseils de l’ordre dans certaines régions.
 
La CGT réitère son mot d’ordre de résistance.
 
Au CPN, la Direction nous doit quelques explications :

Aujourd’hui, seul le diplôme d’état infirmier et l’inscription gratuite à l’A.R.S. sont nécessaires pour exercer.
Expliquez-nous, Monsieur le Directeur, pourquoi la promotion de l’ordre infirmier est faite sur les Cartes Professionnelles de Santé* distribuées aux soignants ?
Nous avons été interpellés par nos collègues qui ont été choqués de voir ce logo sur leurs cartes alors qu’ils sont contre l’ordre infirmier.
 
D’autre part, lors du CTE du 15 décembre 2009, à la demande de la CGT, la Direction s’était engagée à ne pas demander le justificatif d’affiliation à l’ordre infirmier pour les nouvelles embauches.
Nous apprenons que cet engagement n’est pas tenu.
La CGT demande le strict respect de la loi : les nouveaux diplômés ne doivent pas être soumis à des pressions.
 
PAYER POUR TRAVAILLER ? PAS QUESTION !
 
De plus, il nous semble choquant que la Direction des Soins relaie dans les services une invitation, émanant de Madame la Présidente du Conseil Départemental de l’Ordre Infirmier, à participer à une réunion d’information sur les missions ordinales et rappelant le tarif de la cotisation.
 
* La C.P.S. est une carte à puce qui permet entre autres :
·                 l’entrée au CPN et l’accès dans les services,
·                 le pointage horaire,
·                 la comptabilisation des actes professionnels via les saisies informatiques.