Les Salaries du CPN sont en colere.Ils sont venus le dire au CHSCT le 4 fevrier 2009 !

84

Les Organisations Syndicales et le Personnel ont depuis plusieurs années alerté la Direction de notre établissement sur l’insuffisance des effectifs pour mener à bien les missions de service public dont ils sont responsables, chacun dans leur métier.
Faisant fi des mises en garde, la direction s’enferme dans une logique  où les soins et les effectifs en sont réduits à tourner à flux tendu, à l’exemple d’une chaîne de production dans l’industrie automobile.
Sans se prémunir des intempéries et des épidémies, la direction en bon élève des recommandations de l’ARH, a pris le risque de mettre en danger les patients et les professionnels. La direction gère notre établissement à vue.  Cette situation s’est aggravée dans le courant des mois de janvier février. A la limite de réquisitionner des agents en faisant appel « au plan blanc », la direction a demandé à de nombreux collègues de doubler leur poste de travail, allant même jusqu’à solliciter nos anciens pour reprendre du service.
Face à une augmentation de leur charge de travail, à la non reconnaissance du statut, à un mépris de leur investissement professionnel, les salariés ne se sont pas fait attendre pour exprimer leur ras le bol. C’est dans ce climat de malaise, de tensions que le Secrétaire du CHSCT a été amené à rencontrer madame le DRH afin de convoquer cette instance pour le 4 février 09. Madame le DRH escomptait bien récupérer le malaise des agents pour faire passer ses propres propositions. C’était sans compter sur la vigilance des Organisations Syndicales qui ont su déjouer cette pratique en invitant le personnel à participer à ce CHSCT du 4 février 09.
Notre organisation syndicale n’a pas ménagé sa peine pour faire en sorte que ce CHSCT soit celui du personnel.
Nous pouvons nous féliciter, car c’est tous Ensemble, Personnel et Organisations Syndicales en faisant preuve de maturité et d’unité qu’il nous a été possible de porter des analyses et des critiques sur l’orientation budgétaire de notre établissement. Les fausses bonnes solutions de Madame le DRH et de Monsieur le Directeur des Soins ont été écoutées et bien que l’écoute soit notre métier, ce message n’est pas passé !

 
Pour augmenter les effectifs, la Direction ne trouve rien d’autre que :
– Supprimer les personnels techniques, logistiques et administratifs.
– Supprimer le jour de congé local.
– Réduire les jours d’absentéisme pour augmenter la présence au travail : chasse aux malades, jours enfants malades remis en cause…
– Fermer des services.
– Redéployer les agents (déshabiller Pierre pour habiller Jacques).
– Encourager l’autonomisation des équipes par le rappel des agents en RH, en vacances….
– Doubler la durée du poste pour assurer la continuité des soins.
 Ces propositions sont inacceptables et ne reposent que sur la régression des acquis et du statut.
 
Le vendredi 30 janvier 2009, les Organisations Syndicales CGT CFDT FO réaffirmaient le besoin urgent d’embauches afin de préserver la qualité de nos prises en charge, d’améliorer les conditions de travail et maintenir un service public hospitalier digne de ce nom.
Dans la continuité du rassemblement organisé ce mercredi 4 février 09 au cours du CHSCT, nous appelons les Organisations Syndicales à déposer Ensemble un préavis de grève afin d’ouvrir des négociations concrètes. Ce CHSCT est un premier message à l’adresse de notre nouveau directeur. Il faudra trouver des solutions acceptables pour faire face au manque de personnel.