LA CGT PROPOSE UN CHSCT EXTRAORDINAIRE SUR LA DEGRADATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL

95


Suite à cette expertise et à l’action syndicale, le directeur s’était engagé à écouter nos doléances et à nous faire part des décisions qu’il entendait mettre en place.
Même si nous ne partageons pas cette vision du dialogue social, nous avons fait des propositions concrètes :
         Cellule d’alerte pour prévenir les harcèlements et les situations de violence.
         Reconnaissance des droits sur le protocole d’accord des 35 heures (rtt, rh cet, heures sup, rappel au domicile……),
         Psychologue du travail, avec profil de poste issue du CHSCT, de la Médecine du Travail, de la DRH,
         Reconnaissance pour les agents d’avoir des temps d’échange et d’expression entre eux sur le temps de travail, mais dont le contenu et l’orientation leur appartiennent vraiment,
         Réappropriation par les agents des savoir-faire et de l’expérience professionnelle.
 
La direction n’a fait aucun pas en avant pour faire le point avec les organisations syndicales comme elle s’y était engagée.
Elle n’a surtout fait aucune proposition pour diminuer la souffrance au travail.
La CGT entend donner la parole aux salariés du CPN. Ensemble nous pouvons faire bouger les lignes du mieux vivre au travail.
 
A quelques semaines d’une élection majeure, peut-on croire qu’un bulletin de vote changera l’attitude d’une direction autiste ? Ce qu’une loi a fait, une autre peut le défaire !

La CGT du CPN s’adresse :
 
Aux salariés du CPN qui ne supportent plus leurs conditions de travail dégradées,
Aux salariés du CPN qui n’acceptent pas une direction qui joue le Père fouettard,
Aux salariés du CPN qui refusent un management antisocial,
 
La CGT du CPN entend vous donner la parole lors d’un futur CHSCT Extraordinaire