Hôpital public Casse en bande organisée

125

Ainsi, au CPN, les vacances sont coupées, la période estivale est rallongée. On les rappelle chez eux, les culpabilisant que s’ils ne reviennent pas, leurs collègues vont doubler leur poste.
Et à la moindre erreur, ils se font vilipender comme il se doit !

Nous n'avons pourtant plus le luxe de ce management dévastateur.
La Direction nous assure être consciente que l'on ne peut pas faire à 2 ce qui doit être fait à 3 mais pourtant, elle refuse de diffuser toute note d'information stipulant que lorsque le service n'est pas en effectif de fonctionnement alors il faut prioriser les tâches et ne pas toutes les effectuer !
Selon eux, c'est du bon sens et l'encadrement y est sensibilisé. Dommage que ça ne se voit pas !

Et pour couronner le tout, l’ensemble des Organisations Syndicales reçoivent des appels de soignants postulant sur les postes vacants et n'ayant jamais été recontactés (et il semble que cela soit la même chose pour le corps médical !?)
Ces affirmations sont bien évidemment niées en bloc par la Direction, qui reconnaît seulement quelques possibles dysfonctionnements à la marge … !

Malgré la place offerte au privé, même eux n'arrivent plus à recruter !
Pour preuve, la clinique de Toul n'ouvre qu'une infime partie de son activité faute de moyens humains. Heureusement qu’il y a l'aide de notre Direction qui travaille avec ORPEA CLINEA sur le « parcours clinique du patient ».
C'est tout notre système de santé qui s'écroule. Au moins ce constat est partagé !
En effet, notre Direction déclare : il faut arrêter les alertes pour danger grave et imminent, les ENNOV, …, on ne peut plus rien faire pour y remédier. Voilà ce qui nous est répondu pour le droit d’alerte sur l’USP6, et ce alors que quasi la totalité de l’équipe IDE est en arrêt !!!
L’enquête sur le CSAPA est, quant à elle, travestie pour déboucher sur des recherches de responsabilité délétères et inappropriées en termes de prévention des risques.
Et à chaque fois, aucune remise en question des organisations de travail, rien !!!

Cette Direction se voudrait exemplaire en termes de qualité de vie au travail car elle vous crée un parcours de santé, un tournoi de foot et l’affiche en grande pompe !?
Une belle diversion et quand ça ne va pas, on accuse la CGT de faire une mauvaise pub de notre hôpital !!!
La CGT renvoie chacun à ses responsabilités, car c’est bien la Direction qui ferme les yeux sur un management agressif, qui continue à prendre toujours plus de projets sans perspective de personnel supplémentaire, dégradant toujours plus nos conditions de travail et d’accueil.
Ce sont leurs choix politiques qui sont responsables de tout !
La CGT combat depuis toujours ce système capitaliste dans la santé, l'éducation, et la justice !
Ne lâchons rien et changeons de paradigme !