Grand froid et patients à la rue La CGT interpelle le conseil de surveillance du CPN

72

 

C'est totalement inadmissible et un véritable crève-cœur pour nos collègues soignants. La pénurie des lits fait qu’on ne peut plus, en tant que patient, être hospitalisé le temps de travailler un projet d’hébergement. De ce fait, notre population de personnes vulnérables et SDF sont les premières victimes de cette politique. Le soin actuel ne prend plus le temps d’accompagner nos patients dans un projet de vie et d’hébergement nécessaires à leur stabilité psychique et à la mise en place de soins adaptés pour ainsi leur permettre de s’insérer dans notre société. En outre, le médico social n’a plus les moyens d’accueillir l’ensemble de la population SDF et ne sait pas toujours « faire » avec nos patients.

A l'occasion de la séance du Conseil de Surveillance du 15 décembre 2022, la CGT du CPN vous interpelle afin que des solutions d'hébergement au sein de notre hôpital puissent être proposées provisoirement non seulement à nos patients sortants mais aussi aux personnes à la rue, en lien avec les intervenants sociaux du secteur associatif chargés du sans-abrisme et de la grande précarité.

Le CPN compte de nombreux bâtiments vides et certains seraient facilement utilisables dans le cadre d'un plan d'urgence à la hauteur des besoins de ces publics en détresse. 

Nous en appelons à votre conscience et votre bienveillance pour trouver une solution et faire en sorte que plus personne ne soit contraint à dormir dans le froid tout au long de la période hivernale.

En vous remerciant pour votre attention et dans l'attente d'une solution,

Bien cordialement

Vanessa JUPPONT – membre du bureau de la CGT du CPN et assistante sociale

Emmanuel FLACHAT – membre du bureau de la CGT du CPN, secrétaire départemental et coordinateur régional CGT Santé et Action Sociale