Formation continue au CPN Résistance au changement

121

Pourtant, il y a de quoi faire pour moderniser la formation continue au CPN (composition de la commission, choix des prestataires, orientations stratégiques, contenus pédagogiques, évaluation satisfaction des formations, …)

Après le départ du responsable de la formation continue en juin 2017, nous espérions pouvoir travailler dans la transparence et la sérénité,  il n’en est rien !

Pour preuve, certaines orientations stratégiques retenues par le Directeur : accompagnement méthodologique à la conduite du changement et à la conduite de projets ou encore développer son leadership et devenir acteur du changement au sein de sa propre organisation !!!

Que penser aussi de l’arrêt brutal du logiciel SYFADIS qui entraine tout le personnel de l’hôpital dans le vide absolu vis-à-vis de son parcours professionnel sans aucun espoir de récupérer la moindre information sur ses précédentes formations ou évaluations professionnelles !!!

Le DRH affirme d’ailleurs à ce sujet qu’aucune trace de carrière (même sur papier) n’est récupérable pour les agents ! Quid des obligations  DPC ? Que sont devenues ces données confidentielles ? Quel impact pour un agent qui souhaiterait muter vers un autre établissement et qui serait dans l’impossibilité de justifier des formations réalisées au CPN ? 

La CGT et les autres partenaires voulaient changer les choses et pensaient réussir à adapter la formation continue au service des agents et des prises en charge.

Visiblement ce que reproche la Direction aux représentants du personnel sur l’adaptation et la résistance au changement, elle n’a pas le courage de se l’appliquer à elle-même !

La CGT défendra toujours la formation continue comme outil indispensable à l’émancipation des individus. Chaque agent y contribue par son travail (prélèvement de 2,1% sur la masse salariale) donc pour la CGT, pas question de se voir confisquer notre droit à la formation !