DENONCIATIONS ANONYMES.

81

 Rappelons que la rumeur et les dénonciations anonymes ont toujours été utilisées dans le but de détruire les personnes, voir les institutions.
 Devant ces situations qui mettent en souffrance psychologique nos collègues, la prudence doit être de mise, mais elle ne doit pas laisser de place à ces actes malsains et répréhensibles.
 Ces pratiques ont fait leurs preuves dans les pays totalitaires et pendant l’occupation…
 L’acte de faire une dénonciation anonyme peut se retourner contre son auteur dès lors que les faits s’avèrent faux, cela porte un nom : la calomnie.
 Investiguer, faire des recherches sur une supposée véracité s’avère dangereux si on culpabilise les personnes atteintes dans leur dignité.
 Notre organisation syndicale s’attache particulièrement au respect de la personne et à sa dignité.
Les représentants de la CGT lors du CTE du 25 mars et du CA du 28 mars 2008 ont demandé à la Direction ce qu’elle entendait mettre en place pour protéger les agents qui sont victimes de dénonciations anonymes et calomnieuses.
 Pour notre part, nous proposons la création d’un groupe de travail avec la Direction, les organisations syndicales, le médecin et le psychologue du travail pour donner des réponses adaptées aux victimes des ces procédés inqualifiables.

Pour plus d’info : http://www.maidodev.fr/demo/cgtcpn/index.asp?desc_m=Denonciations-calomieuses-Vos-droits-Centre-Psycotherapique-de-Nancy-Infos-de-la-CGT&menu=4&sousmenu=22&page=1&detail_article=1&le_tri_article=&la_recherche_s=&la_recherche_g=