DECLARATION DE PRINCIPE CGT EN PREAMBULE DU CTE DU 21 JUIN 2011

72

C’est au niveau de toutes les instances que nous constatons une manipulation et un détournement de nos propos avec la volonté de ne pas respecter les procédures et la réglementation qui s’imposent dans les instances représentatives dans la FPH.
 
C’est avec gravité et solennité, que nous abordons les instances dans un sentiment de défiance.
 
La CGT entend préserver la richesse des débats et de la liberté de parole dans notre établissement et dans ces instances.
 
A ceux qui prétendent que la CGT est négative et qu’elle ne fait jamais de propositions, nous répondons que nous sommes ouverts au dialogue et que nous faisons des propositions concrètes et réalisables. Nous espérons que cette situation n’est qu’un incident qui se dissipera rapidement pour le bien des usagers et des agents de notre établissement.

* nos observations adressées à la Direction le 3 mai 2011 :

Observations procès-verbal du CTE du 22 mars 2011:
 
Considérant que le CTE du 22 mars 2011 n’a pas pu se tenir faute de quorum et qu’il a été reporté au 23 mars 2011, que la motion de la CFDT a été annexée aux membres du CTE et à la Direction, qu’à la demande de Monsieur le Président du CTE, le Secrétaire de FO. puis le Secrétaire de la CGT ont pris des positions concernant la vie de notre établissement, notre organisation syndicale demande que les propos de FO et de la CGT y soient annexés comme ceux de la CFDT.
 
Pour ce qui nous concerne, nous ne pouvons que regretter le dérapage et l’agressivité des propos tenus lors de cette matinée du 22 mars 2011.
 
Observations procès-verbal du CTE du 23 mars 2011 :
 
Lors de la matinée du 22 mars, les représentants de notre organisation syndicale ont fait savoir qu’ils ne pourraient pas participer à la séance du mercredi 23 mars et qu’en conséquence, ils présentaient leurs excuses pour le mercredi 23 avril 2011.
 
S’agissant de la qualité du secrétaire du CTE qui revient sur les propos d’un suppléant monopolisant la parole, par déduction nous comprenons qu’il s’agit de Monsieur FERRETTI,
En l’absence de Madame BESSAQUE titulaire, il se trouve que le suppléant devient titulaire.
Il est a noter que des remarques de notre part ont été formulées ce mardi 22 mars concernant la qualité du secrétaire du CTE, en l’occurence la manière dont l’information est donnée par monsieur le secrétaire aux autres organisations syndicales.
En outre, le fait que le secrétaire de la CGT « s’octroie une tribune lors de la cérémonie des vœux » dépend de la bonne volonté du président du conseil de surveillance et du directeur de notre établissement.
 
« Nous considérons que l’intervention d’un représentant du personnel n’est pas censurable ».
 
Merci de prendre en compte nos commentaires.