Danger grave et imminent sur Ravenel Une collègue poignardée

70

Nous passerions de 2 infirmiers + 1 ASEC à 1 IDE et 1 AS et plus d'ASEC.

Quid de la sécurité ?

La CGT attend de la Direction des solutions cohérentes qui ne diminuent pas les effectifs existants, charge à la Direction de défendre les moyens budgétaires alloués à l'établissement auprès de l'ARS.

Il ne suffit pas, pour la CGT, de souhaiter un prompt rétablissement à l'agent, la CGT exige des moyens humains supplémentaires.

En conclusion, la CGT demande que les effectifs-cible des unités soient réévalués en concertation avec les équipes sur le terrain et en tenant compte des spécificités des unités, bien sûr la CGT sera extrêmement vigilante sur ce dossier.

Sans prise en compte de notre demande, la CGT se réserve le droit d'appeler le personnel à une nouvelle journée d'action.

La CGT apporte tout son soutien au personnel du CMP « La Source »dans ce moment difficile et reste disponible si besoin.


La CGT du CPN, qui a longuement bataillé à l'époque pour assurer un minimum de 2 agents par niveau la nuit (2 inf minimum), ne peut que retrouver là la patte de la Direction du CPN qui s'applique consciencieusement à faire rentrer Ravenel dans le moule "idyllique" de l'organisation du travail CPN.
La CGT du CPN apporte tout son soutien aux camarades de Ravenel et à la collègue agressée.