CTE du 11 octobre 2022 Le compte rendu de la CGT du CPN

139

Projet réseau TCA 
Présentation d’un projet CHRU / CPN autour de la prise en charge des Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)
Une demande de financement a été faite auprès des tutelles pour 166 000 € et au final, l’Agence Régionale de Santé versera 257 000 € de manière pérenne pour embaucher du personnel (1 cheffe de projet est déjà recrutée depuis mi-septembre pour la mise en route)
La Direction ajoute qu’un travail de partenariat sera engagé sur les TCA avec la clinique privée de psychiatrie de TOUL, comme elle l’a déjà fait sur les dossiers urgences et pédopsy … !
 

Budget 2022 
2022 était une année transitoire avant la mise en place de la réforme du financement en psychiatrie (mix de tarification à l’activité et populationnelle)
L’ARS a notifié pour le moment au CPN des crédits budgétaires 2022 pour un montant global de 112 millions d’euros.
En termes de projection jusqu’à la fin d’année, la Direction nous fait savoir que l’exercice est difficile mais qu’à ce jour, nous sommes à un taux d’utilisation des crédits à 75%
La Direction souligne des dépenses à la hausse : charges du personnel (heures sup, augmentation du point d’indice, …) et chauffage.
Elle note que l’activité en hospitalisation complète n’a toujours pas retrouvé le même niveau qu’en 2019, tout comme l’ambulatoire. Pour ce dernier, la Direction rappelle qu’elle a rédigé un Fil Info pour inciter les services à mieux coder …
La CGT fait observer que c’est bien la 1ère année où la Direction n’est pas en mesure de nous chiffrer une estimation au 31/12 (déficit ou excédent ?)

Concernant la réforme du financement, la CGT a toujours clairement annoncé les dangers de cette tarification à l’activité avec, la preuve en est, une pression qui se confirme auprès des soignants à qui on va demander de coder plus et mieux pour engranger des recettes d’activité …
On est loin du discours du Ministre de la Santé qui déclarait vouloir redonner du temps aux soignants pour soigner, en les libérant des tâches administratives !!!


Bilan social 2021 
Ce document de 60 pages retrace réglementairement un certain nombre d’indicateurs RH : effectifs, absentéisme, accidents de travail, heures supplémentaires, …

La CGT prend acte de ces données mais en tire aussi quelques enseignements.
Elle dénonce par exemple certaines analyses de la Direction.
Ainsi, la Direction se félicite que « les moyens humains déployés au sein de l’établissement sont adaptés à l’activité du CPN » !?
De quoi rêver quand on sait les difficultés sur le terrain, le manque de personnels, les renforts HUBLO qui deviennent la norme, l’augmentation des heures sup’, … !
De même, l’augmentation des arrêts-maladie est liée en grande partie selon l’estimation de la DRH … au COVID !
La CGT a rappelé à la Direction, qu’elle comme nous, n’avions pas accès fort heureusement aux motifs des arrêts mais qu’il ne faut pas sous-estimer le nombre de collègue arrêtés par leur médecin traitant pour un motif d’épuisement professionnel sobrement qualifié « asthénie » !
De manière générale, la CGT déplore qu’année après année, ce document reste une statistique de plus sans être analysé et pris en compte dans un plan plus vaste d’amélioration des conditions de travail et de prévention des risques professionnels !
 
VOTE : CONTRE à l’unanimité des organisations syndicales


Réservation de véhicules du pool auto 
La Direction nous explique qu’elle a pu noter une augmentation du taux de refus, sans pouvoir réellement en tirer des conclusions. Il y a bien assez de véhicules en parc et certaines personnes réservent sans venir chercher le véhicule. De même, il serait nécessaire d’affiner la politique du CPN par exemple au regard du développement durable. La Direction a donc confié une mission d’audit auprès de l’ANAP (= Agence Nationale d’Appui à la Performance !)

La CGT y voit plutôt un problème dénoncé depuis des années : l’utilisation privative, par certains cadres sup et médecins, de véhicules qui devraient être des véhicules à disposition du service et deviennent en fait des voitures de fonction (sans être déclarées en tant que telles auprès des services fiscaux bien sûr …)
Pour la CGT, on ne peut pas demander aux personnels de se déplacer, « d’aller vers » sans leur permettre d’avoir, a minima, un moyen de locomotion mis à disposition aux frais de l’employeur !
La CGT insiste une nouvelle fois sur l’urgence à trouver une solution à propos des cartes carburant TOTAL dans le contexte actuel !

Réponse de la Direction : il n’y a pas de véhicule de fonction au CPN (si vous avez besoin d’un véhicule, ayez donc le culot de demander la 208 de Mme la Directrice …) et pour les cartes essence, pas d’inquiétude, ils sont sur le coup !!!


Projet urgences pédopsy 
Au vu de l’augmentation des demandes de prises en charge (le double d’enfants a été vu aux urgences en 2021 par rapport à 2014) et aux délais d’attente un peu longs en CMP, il est proposé de créer une équipe dans les locaux de l’Hôpital d’Enfants pour les urgences pédopsy et la liaison avec la pédiatrie.
Une demande de financement ARS a été effectuée mais dans les grandes lignes, l’idée serait de mettre 2 postes infirmiers :

  • Le 1er sur un horaire 15h / 23h (plage horaire qui sera privilégiée en cas d’absence)

  • Le 2nd sur un horaire 11h / 19h

Il y aura une formation indispensable de l’équipe « plutôt jeune » (RUD, évaluation pédopsy, …)
Aujourd’hui, l’encadrement du service nous explique que souvent, un infirmier descend du 3ème étage pour faire l’évaluation aux urgences la nuit et le weekend.
La Direction entend faire voter le projet sans l’organisation du travail (présentée plus tard) 

La CGT ne méconnait pas les besoins en pédopsy et fait la même lecture des difficultés au sein de ce pôle (d’autant plus avec 5 postes médicaux vacants)
Toutefois, la CGT tique sur quelques points importants :

  • L’horaire 15h / 23h particulièrement peu attractif et même contre-productif en termes de conciliation vie professionnelle / vie familiale,

  • L’insuffisance de postes proposés (2 seulement ?),

  • La pratique actuelle de laisser 1 collègue seul au 3ème étage pendant que l’autre descend aux urgences le temps de faire une évaluation. Il s’agit de travail isolé, interdit dans toutes les préconisations réglementaires sur la sécurité au travail !!!

La CGT formule des contre-propositions :

  • Recruter pour augmenter l’effectif minimum (+ 1 l’après-midi et + 1 la nuit),

  • Prévoir un régime d’astreinte paramédicale au besoin pour nuits et weekend

Réponse de la Direction : Non, cela coûterait trop cher, la proposition présentée est très bien et il n’y a aucun travailleur isolé puisque la personne seule au 3ème a un DATI et peut appeler si besoin (de toute façon, les patients dorment ou sont calmes devant la TV)

VOTE : CONTRE (3 CGT) / POUR (1 FO) / Abstention (2 CFDT)

 
HUBLO et paiement des heures supplémentaires 
La Direction nous confirme que peu importe le délai dans lequel un HUBLO est pris, il y a systématiquement paiement en heures supplémentaires !
 
Point sur les postes vacants et les recrutements 
La Direction se veut rassurante et évoque :

  • Une perspective de recruter 14 postes infirmiers,

  • Aucune difficulté pour les aides-soignants,

  • Il resterait donc sous réserve seulement 9 postes soignants vacants …

 
Formations 
La Direction confirme que contrairement à il y a quelques années, aucun accès sur le logiciel de formation (Gesform) n’est possible pour les agents. Si ces derniers veulent obtenir un recensement des formations suivies, ils sont invités à se rapprocher du service formation.
 
Concernant la formation gestes de défense (« complément d’OMEGA ») expérimentée sur un pôle avec des retours mitigés faits à la CGT, la Direction reconnaît qu’il faut laisser un peu de temps avant de pouvoir la présenter comme cela aurait dû se faire à l’approbation de la communauté médicale, au Directoire puis à la Commission de Formation.
 
Bionettoyage / Cafétéria / Crèche 
La Direction nous informe, sans sourciller, que l’appel d’offres lancé pour le bionettoyage est en cours d’analyse et que la notification du marché est prévue en novembre !
 
Concernant la Crèche, la Direction se félicite de la bonne marche de ce service depuis qu’il a été privatisé et confié à LPCR. La Direction cite même pour preuves le fait que l’ensemble des agents publics mis à disposition de LPCR ont toutes resigné la prolongation de leur contrat et que la Présidente du Conseil de Surveillance, spécialiste dans le domaine de la petite enfance, trouve ce mode de délégation de service de crèche très satisfaisant …
 
Pour la cafétéria confiée en gestion AEIM / APPS, la Direction salue là encore le bon fonctionnement avec un chiffre d’affaires conforme aux attendus (30 clients par jour en moyenne), sans concurrence avec le self et qui a même permis de recruter une 4ème personne.

Sur les dossiers du bionettoyage et de la Crèche, la CGT est donc plus que jamais convaincue de la vision politique de la Direction, à savoir privatiser ce qui dérange ou n’est pas considéré « cœur de métier » !
Une véritable honte pour le bionettoyage puisque, sans aucun bilan, le CPN va donc continuer à payer entre 3 et 4 millions d’euros à des entreprises privées qui exploitent leurs salariés et ne répondent clairement pas à une demande spécifique notamment pour les unités de soins en placement fermé …
Pour la Crèche, la CGT rappelle que la 1ère Ministre, au vu de certains scandales, en avait appelé pendant un temps à un service public de la petite enfance avant de publier cet été un texte permettant aux directions de crèches privées de recruter du personnel sans qualification ni diplôme (d’où notre appel à la grève dans les crèches le 6 octobre !)
Concernant la cafétéria, la CGT a rappelé qu’elle portait un autre projet depuis des années à savoir un vrai lieu de vie pour les patients et leurs familles avec du personnel CPN (pourquoi pas en poste aménagé ?) et pas une simple brasserie comme actuellement.