CTE du 11 juin 2019 Le compte rendu de la CGT du CPN

92

En préambule, la CGT fait lecture d’une motion interpellant la Direction et les autres organisations syndicales sur la mise en place d’un fichier croisant les données du logiciel HOPSYWEB (patients hospitalisés sans consentement) et les fiches de personnes radicalisées ou en lien avec le terrorisme.
Pour notre organisation syndicale, il s’agit d’une véritable atteinte au secret médical et à la confiance soignant/soigné mais aussi un rappel des heures les plus sombres de notre histoire.
La Direction déclare qu’elle est ouverte à en discuter avec la CME.

1) Budget 2019

La Direction nous avoue qu’à ce jour, elle n’a toujours aucune nouvelle du montant que nous allouera l’Agence Régionale de Santé pour l’année 2019.
La semaine dernière, une réunion a eu lieu avec la Directrice de l’Organisation des Soins de l’ARS et il semblerait que cette année, nous ne subissions pas de réduction sur notre dotation annuelle de financement ! Affaire à suivre : nous sommes quand même en juin !

2) Réseaux sociaux

La Direction affiche sa volonté d’utiliser les réseaux sociaux pour promouvoir le CPN sur l’extérieur avec un plan de communication utilisant Facebook, Twitter, Youtube et Linkedin.

  •  La CGT comprend cette volonté du CPN de mieux communiquer mais elle s’interroge sur ce que la Direction va bien pouvoir mettre en avant au vu de la situation de décrépitude dans laquelle notre hôpital a été plongé au gré des réorganisations de services non-maîtrisées !!!
  •  La CGT rappelle que le site internet du CPN avait longtemps été mis en avant par la Direction comme vecteur de communication mais aujourd’hui, chacun peut constater qu’il n’est pas régulièrement mis à jour, qu’il manque des avis de vacances de postes, ….
  •  La CGT attire également l’attention sur les commentaires actuels très négatifs du CPN figurant sur internet qu’il va falloir gérer sur Facebook, …

La Direction reconnait la faiblesse du site internet du CPN et pense pouvoir faire mieux en utilisant tous les outils disponibles sur les réseaux sociaux.  Elle rappelle qu’elle nous informe seulement d’une décision déjà prise institutionnellement.
Concernant les exemples d’actions positives à mettre en œuvre, la Direction nous cite comme d’habitude Vigilans ….

3) Transfert de l’addictologie – point d’étape

Le transfert de l’Unité 6 SP sur l’Unité E est programmé le 12 juin ; la période jusqu’à fin septembre sera mis à profit pour rénover les locaux de l’Unité 6 SP en vue d’accueillir la médecine L au 1er octobre 2019.
La médecine L fonctionnera alors au CPN sur le mode d’un Hôpital de Jour de 12 places (en remplacement des 12 lits d’hospitalisation complète antérieurement)

  •  La CGT rappelle à la Direction que le professeur PAILLE en charge de ces unités a émis quelques réserves notamment au niveau du manque de locaux disponibles, a fait état que ce projet de fermer des lits n’était pas le sien et qu’il aurait préféré conserver 6 lits.
  •  La CGT s’interroge sur la conduite de projet car les agents qu’elle a rencontré avaient plein de questions et n’étaient visiblement au courant de rien !!!
  •  La CGT demande quelle enveloppe budgétaire sera transférée au CPN ?
     

La Direction s’étonne car selon elle, le projet aurait été porté unanimement par le chef de pôle et co-construit avec les agents.
La Direction affirme que les enveloppes budgétaires seront intégralement transférées du CHRU au CPN et affirme que l’addictologie est particulièrement lucrative du fait du financement T2A !
La CGT lui rétorque que c’était le cas quand on facturait au lit mais qu’on sera loin du compte en HJ d’où nos craintes d’un projet construit principalement autour de la réduction des effectifs !

4) Bilan social 2018

Présentation par M.KNOPF (DRH) et Mme le Docteur MISSENARD (Médecin du Travail)

A retenir :

• Augmentation des CDD de 12%
• Toutes les demandes de remplacement longue durée sont couvertes
• Augmentation du nombre de jours d’absence pour maladie ordinaire et du nombre d’accidents du travail
• 21% seulement des professionnels ont rempli leur obligation DPC
• 5,6% d’emploi de travailleurs handicapés (en dessous du taux légal de 6%, le CPN devra donc verser une amende)
• Politique sociale : 750 000 € de prestations versées par le CGOS

  •  La CGT déplore une nouvelle fois que l’on présente un document uniquement statistique année après année sans aucune analyse !
  •  La CGT interpelle la Direction sur les chiffres cités plus haut et révélateurs :
    • les règles non-écrites que certains cadres ou cadres sup édictent pour refuser dans les services tout remplacement et dire que la DRH ne veut pas remplacer,
    • le nombre d’accidents de travail en hausse mais sans laisser la possibilité au CHSCT de remplir ses missions d’enquêtes sur le terrain,
    • l’attente d’une commission des postes aménagés depuis mai 2018 !
    • l’absence du rapport de l’assistante sociale du personnel qui pourrait nous éclairer sur la nature des demandes des agents et comment mieux y répondre, …
       

Visiblement mise en difficulté, la Direction refusera de répondre et de s’expliquer ! Preuve une nouvelle fois du fossé qui se creuse entre les gens d’en haut et ceux sur le terrain !!!

S’en suivra une présentation exhaustive du Médecin du Travail mettant en avant le bilan des actions menées au cours de l’année 2018 (prévention, visites obligatoires, ergonomie, …)

  •  La CGT interpelle le Médecin du Travail pour connaître son appréciation sur l’évolution de la situation et de la santé des agents depuis son arrivée sur le CPN en 2013.
    • Réponse : beaucoup d’instabilité ayant conduit à une fragilisation des collectifs et des individus !!! Dont acte !

VOTE : contre (CGT et CFDT) / Abstention (FO)

5) Concession de service public de crèche

La Direction nous confirme qu’elle a signé le contrat le 3 juin 2019 pour déléguer la gestion de la crèche au prestataire Les Petits Chaperons Rouges à compter du 1e septembre 2019.
Les mises à disposition des agents de la Crèche ont été envoyées par la DRH avec une demande de retour avec signature le 18 juin.

  •  La CGT rappelle à la Direction le non-respect d’un certain nombre de règles dans ce dossier : non consultation des instances CHSCT, CTE et CAPL notamment, et demande à nouveau, comme lors du CHSCT du 4 juin dernier, à ce que le contrat de délégation soit transmis aux organisations syndicales et aux agents de la Crèche pour enfin savoir précisément vers quoi on se dirige.
  • Réponse : les agents sont au courant et on vous répondra par courrier !
     

6) Questions diverses

La CGT interpelle la Direction sur certains couacs avec la MNH puisque certains agents stagiaires ou titulaires ont reçu des courriers leur expliquant qu’ils n’étaient pas affiliés à la MNH Sécurité Sociale.

La CGT relance également sur différents dossiers en attente :
• remise en place d’une formation d’accueil et d’intégration des nouveaux professionnels
• travail de mise à jour de la procédure d’assignation des agents en cas de grève et des effectifs minimum grève/fonctionnement
• relocalisation du CMP Toul dans des locaux de l’Hôpital de Toul

Réponses de la Direction :

  •  il y a effectivement eu un bug avec la MNH et la DRH s’est occupée de refaire le point avec elle en transmettant notamment les arrêtés de titularisation, …
  •  une formation d’accueil est effectivement nécessaire et sera retravaillée avec la responsable de la formation continue (mais vraisemblablement pas avant 2020 ! Tant pis pour les collègues de l’addictologie !!!)
  •  des réunions de travail sont en cours de programmation pour les effectifs de grève (on retarde encore après nous avoir assurés que les tableaux d’effectifs minimum actualisés seraient présentés aux instances de juin 2019 (on attend quand même depuis 2012 !!!)
  •  une possibilité pourrait s’ouvrir à moyen terme d’une relocalisation du CMP Toul Adultes dans des locaux plus adaptés sur l’hôpital de Toul (à condition que le plan de financement pour le bâtiment devant accueillir l’IRM soit accepté et dans ce cas là seulement une partie des locaux pourrait nous être concédés)