Comment aimerions-nous travailler ? Parlons-en !

116

Il n’y a pas de hasard à ce triste palmarès : ce sont les résultats d’une volonté et d’une stratégie qui poussent le travailleur jusqu’à un point de rupture.
La méthode pour y parvenir est redoutable : elle est appelée « management ».
On sert cette expression avec son cortège de protocoles, de certifications, d’objectifs, de rentabilité, ….
Le système de management est pourtant basé sur :
       la casse des collectifs de travail,
       une organisation du travail visant à individualiser et à culpabiliser,
       des horaires de travail des plus flexibles,
       un manque voulu de communication,
       des rapports hiérarchiques dominés par la menace,
       la mise en place d’un système d’évaluation avec des objectifs irréalisables,
       la non-reconnaissance du travail, de la valeur professionnelle, voire le dénigrement de l’expérience,
       une pression constante sur les salariés, ….
 
Mais, les professionnels de santé ne peuvent être ainsi formatés et entrés dans le moule de la rentabilité.
Travailler avec l’humain appelle des valeurs telles que l’éthique, la prise en compte des individualités, des besoins de chacun, ….
Insidieusement, le travailleur finit par se retrouver en difficulté, car il n’arrive plus à supporter la pression, et ceci jusqu’à le rendre malade.
 
Au CPN, il ne passe pas une semaine sans qu’au local de la CGT, nous ne soyons confrontés à cette détresse de nos collègues.
Pour notre syndicat, il est urgent de reprendre nos droits sur le travail : c’est nous qui travaillons, qui connaissons notre travail et donc qui avons les solutions.
 
C’est pourquoi la CGT du CPN s’inscrit dans la campagne nationale pour donner la parole aux agents sur l’idée qu’ils ont de leur travail, sur ce qui n’est plus acceptable, sur ce qu’il faut changer et sur les propositions qui doivent en découler pour qu’ils puissent à nouveau s’épanouir dans le travail !
 
Nous invitons les salariés qui le souhaitent à nous envoyer leurs témoignages que nous nous engageons à publier dans notre revue (en garantissant leur anonymat).
 
TOUS ENSEMBLE, PAR NOS ACTIONS ET PROPOSITIONS, NOUS POUVONS INVERSER LA TENDANCE !