Clinique privée de psychiatrie Un chantier qui avance

105

Cette nouvelle ne surprend personne. 
Quelques murmures de mécontentement et d’indignation ont tout de même été entendus sur notre hôpital.
Ce sujet évoqué au conseil de surveillance a suscité comme à son habitude une très légère vague de contestation. Certains administrateurs soulignent pourtant le bienfondé de cette offre de soin partagée entre le public et le privé !?

Avec ce genre de propos, la messe est dite. Va falloir assumer après …. !!!
 
Pour la CGT, le simple fait de passer sa carte vitale dans les bornes des cliniques privées représente un hold-up des caisses de Sécurité Sociale.
En effet, une partie de l’argent prélevé dans ses caisses tombe directement dans l’escarcelle des actionnaires. C’est bien pour cela qu’aujourd’hui des groupes tels que L’Oréal investissent dans la santé privée ….

Que cela ne dérange pas les valeurs de certains, la CGT en est bien consciente.
Que cela permette ainsi en douceur de donner de l’argent public à ces profiteurs sans foi ni loi, elle ne peut que le constater, le dénoncer et le combattre !

La CGT assumera toujours ses positions contre la privatisation rampante, bien aidée de la gangrène organisée au sein des établissements publics par certains responsables. La CGT n’aura cesse de dénoncer ce processus et lutte sans compter pour protéger et conserver une santé égalitaire pour tous, prise en charge à 100% par la Sécu.
Ne laissons pas cette richesse que représentent les caisses de Sécurité Sociale, tomber aux mains de sinistres escrocs qui se contrefoutent de l’humanité.