CHSCT du 5 novembre 2018 Le compte rendu de l’intersyndicale

91

Le Directeur et président du CHSCT a affirmé au contraire que le projet de réorganisation du Pôle du Grand NANCY tenait compte des risques psychosociaux remontés par le cabinet Arthur HUNT et qu’à cet effet, un plan d’actions était en préparation :
–       restitution aux agents du PGN les 7 et 8 novembre
–       mise en place de 5 groupes de travail pour retravailler sur de larges thématiques RPS entre mi-novembre et début décembre)
–       présentation du plan d’actions et des éventuelles corrections mi-décembre.
 
Les 3 organisations syndicales ont dénoncé une mascarade puisque les dates de fermeture de l’Unité E et du CMP Médreville sont déjà entérinées et annoncées.
Elles ont demandé si le projet de réorganisation serait ou non corrigé profondément suite à ces groupes de travail.
 
Le Directeur et président du CHSCT a affirmé que le projet de réorganisation du Pôle du Grand NANCY avait été validé à l’unanimité par les médecins en CME et qu’il n’était pas question de modifier quoi que ce soit sur le fond (à savoir : aucune remise en cause possible de la fermeture de 15 lits et du CMP Médreville et idem pour les extensions d’horaires le samedi matin)
 
A noter : aucune réaction, aucune prise de parole du chef de pôle et de l’encadrement supérieur du PGN !
 
Le Directeur et président du CHSCT a donc ouvert le vote après 30 minutes de débats stériles et complètement bloqués.
Rejet unanime des organisations syndicales CGT – CFDT – FO