CHSCT du 26 mai 2020 Spécial Plan de Retour à l’Activité

114

Maintien des 12h jusqu’à quand ?:

La Direction des soins est favorable à une poursuite du dispositif jusqu’à fin septembre dans un premier temps …
Malgré les alertes des représentants au CHSCT sur les effets néfastes avérés du travail en 12h sur la santé, la Direction refusera de donner sa ligne directrice claire et nous laisse dans l’incertitude jusqu’au CTE de mardi 2 juin 2020. La CGT du CPN fait la promesse d’une demande d’Expertise par un cabinet extérieur si les 12h se poursuivent au-delà du 30 juin.

Télétravail

La Direction change de cap par rapport à nos derniers échanges et valide désormais le fait qu’une personne en télé activité puisse perdre des heures par rapport à un collègue placé réserviste ! Le calcul de son activité sera considéré et comptabilisé par l’encadrement de proximité . On avait déjà du Lean Management, avec la feuille d’activité quotidienne à remplir, générateur de Risques Psychosociaux selon l’INRS et la CARSAT !!! Là on est bien au-delà… Il n’y a aucune valorisation des personnes exerçant pourtant avec leur propre matériel et engageant pour certains leurs responsabilités du fait des données médicales personnelles utilisées en dehors des outils informatiques du CPN et du logiciel patients …

Dépistage des personnels :

Maintien du dispositif actuel : test PCR uniquement si contact avec personne COVID contrairement à nos confrères de Ravenel chez qui l’ensemble du personnel a la possibilité de se faire dépister !!! 
Pour Horizon, dont les personnels sont plus exposés au risque COVID du fait que leurs patients ne soient pas testés à l’entrée, le représentant de la CME nous répondra que nous n’avons pas à critiquer les Prises en Charges Médicales… 
La CGT prend acte de cette prise de responsabilité médicale et attend toujours le positionnement de la Direction. Pour les personnels mis à disposition sur des structures extérieures au CPN  et en contact avec des personnes COVID, ils retournent dans leur service d’origine sans être testés, ni autre précaution supplémentaire !! Quel remerciement et surtout quel risque !!

Médecine du travail :

Pas de rapport, pas de recommandation de celle-ci sur le suivi des collègues avant reprise.
De toute façon, nous n’avons plus de médecin du travail, la "nouvelle" Médecin du travail ayant démissionné après 3 mois de fonctions et son soi-disant remplaçant refusant d’intégrer notre bel établissement au dernier moment (selon la DRH) 
En attendant, le DRH conseille de consulter son médecin traitant qui devra se substituer au médecin du travail. Bonne chance pour peser sur la Direction pour attribuer des restrictions, des aptitudes ou encore une prescription pour consulter la psychologue du travail… 
La CGT propose que le GHT serve enfin à quelque chose et que rapidement une convention soit trouvée avec notre établissement pilote pour assurer la transition.

Bio nettoyage : 

Alors que les magasins, les écoles, les transports mettent en place des protocoles drastiques face à la pandémie, au CPN, nous faisons une confiance aveugle en notre prestataire déjà tellement efficace qu’il n’y a pas besoin de prestation supplémentaire selon la Direction !!!
Ce sera aux personnels de désinfecter leurs postes de travail, ce qui engagera ainsi directement leur responsabilité…  Et avec quels produits ???? La Direction avouera qu'il n'y a aucun contrôle en ce moment par notre service bionettoyage des prestations et produits utilisés par ELIOR dans le respect des protocoles d'hygiène !!!


 A l’issue des débats le PRA est soumis au vote :CONTRE à l’unanimité. 

En clair, un CHSCT de non réponse, non préparé, qui ne semble être fait que pour justifier d’un dialogue social auprès de nos tutelles. Pourtant, nous espérions bien plus de la part de notre Direction et de la CME signataires d’une magnifique tribune sur « l’Hôpital d’après »