CHSCT du 13 juillet 2021 Le compte rendu de la CGT

94

 

  • Dispositif de signalement des actes de violence, de discrimination, de harcèlement et d’agissements sexistes (logigramme) :

Rappelée à l’ordre par la CGT sur le fait que le CPN violait la loi (décret du 13 mars 2020), la Direction tente de mettre en place une procédure cousue de fils blancs qu’elle publiera sur QUALIOS dans les prochains jours.
 
Pour la CGT, le logigramme présenté est incompréhensible et inapplicable pour les agents victimes. Aucune politique n’est en place sur le CPN pour protéger réellement les agents à commencer par la protection fonctionnelle (prise en charge des frais d’avocat, …). En outre, la CGT revendique depuis des années la mise en place d’une cellule d’alerte englobant les différents acteurs de prévention dont des représentants CHSCT.
 
Réponse de la Direction : ce logigramme est mieux que rien ! Concernant la protection fonctionnelle, elle existe au CPN : il suffirait de contacter Mme BOULLAND (Directrice des Affaires Juridiques) pour qu’elle soit mise en œuvre !?
 
Question CGT : comment se fait-il alors que dans la réponse aux ENNOV, la Cellule Qualité soit systématiquement mise en avant comme la seule interlocutrice pour accompagner l’agent à porter plainte ?
 
SILENCE ELOQUENT DANS LES RANGS DE LA DIRECTION …

  • Point sur la politique handicap et le FIPH-FP :

Depuis des années, la CGT dénonce l’absence de politique institutionnelle autour du handicap (aménagement de postes, cartographie des postes disponibles, …) et propose à la Direction de conventionner avec le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique. C’est d’autant plus simple qu’un gros travail a déjà été accompli sur Ravenel par leur psychologue du travail (également référent Grand Est) Pourquoi ne pas mutualiser ?
 
Réponse de la Direction : le CPN est déjà bien organisé (il a même financé 3 prothèses auditives à des agents !) mais cela pourra être une piste de réflexion pour 2022.
 
Pour la CGT, c’est inadmissible d’entendre cela.
Le CPN n’a même plus de référent handicap et la commission des postes aménagés se réunit au mieux une fois par an. L’expérience de Ravenel nous serait bénéfique : l’avantage de conventionner avec le FIPH permet d’obtenir des conseils et des financements. Quand on voit que le bâtiment de la Direction n’est même pas aux normes pour accueillir des personnes handicapées, il n’y a vraiment pas de quoi être fier !

  • Bilan de la nouvelle organisation au service vaguemestre :

La CGT demande si la Direction a pu estimer la satisfaction des agents quant à la nouvelle organisation mise en place au service courrier (réduction de la tournée après-midi pour pouvoir déposer et faire affranchir notre courrier par le CHRU de NANCY)
 
Réponse de la Direction : tout le monde est content ! Il y a juste un petit problème de stationnement sur le CHRU pour nos chauffeurs donc on leur a mis dans la voiture un chariot à roulettes quand ils sont garés un peu loin …
 
La CGT précise sa question : est-ce que les utilisateurs principaux, les secrétariats (médicaux ou administratifs) ont été auditionnés quant à leur satisfaction ?
 
Réponse : seuls les administratifs sont concernés et ils sont satisfaits !

  • Mise à disposition de gants nitrile :

Là encore depuis des années, la CGT interpelle sur la nécessité de délivrer des gants nitriles aux agents dès lors qu’ils ont à réaliser une injection, un prélèvement, …
Plusieurs Accidents d’Exposition au Sang avaient été constatés à l’époque et le CHSCT avait décidé de mettre en place comme mesure de prévention, l’usage de gants nitrile en lieu et place des gants habituellement fournis par la Pharmacie.
Il y a toujours eu un blocage INADMISSIBLE de la part des pharmaciens : quelle est la position de la Direction à ce jour ?
 
Réponse de la Direction : le Pharmacien absent avait préparé une réponse écrite alambiquée qui nous est lue (incompréhensible !?)
 
Après avoir haussé le ton et rappelé que le CPN devait protéger ses agents et disposait largement du budget nécessaire pour ces achats, la CGT obtient enfin que des gants nitrile soient délivrés aux équipes !!!

  • Recrutement d’un psychologue du travail et d’un médecin du travail :

La Direction nous annonce qu’elle se dirige vers le recrutement de 2 psychologues du travail (à 60% chacun)
Quant au second poste de médecin du travail, les recherches sont en cours.
 
La CGT rappelle son souhait d’être associée avec le CHSCT à la fiche de poste de psychologue du travail pour éviter certaines dérives … ou oublis fâcheux.

  • Problème de bureaux et de place sur le CMP Jacquard :

Dès l’annonce de la fermeture des CMP de cœur de ville, la CGT était montée au créneau pour dénoncer l’absurdité de tout concentrer sur Jacquard à VANDOEUVRE.
La Direction et l’encadrement médical se seront obstinés et on voit aujourd’hui les résultats : la file active s’allonge, les bureaux de consultation ne sont pas suffisamment nombreux, les personnels sont en souffrance, ….
La CFDT propose de cloisonner un bureau en 2 pour accroître la capacité d’accueil.
La Direction réfléchit à une possible extension des locaux.
Pour sa part, la CGT revendique la réouverture d’un CMP en cœur de ville. A l’heure de l’élaboration du projet médico-soignant 2021-2025, affichons nos ambitions !!!

  • Gestion des surnuméraires sur les Unités A et B :

Là aussi, la fermeture de 15 lits d’hospitalisation dans le cadre du projet PGN et l’insuffisance de lits sur l’UAUP aboutissent à des situations régulières de saturation des services en intra (notamment sur la A et la B)
La CGT fustige l’attitude de la Direction qui se contente de minimiser en parlant de « vagues » et qui explique qu’elle fait le nécessaire en tentant de voir avec les établissements voisins pour faire accueillir nos patients dans de meilleures conditions.
La CGT rappelle que les établissements publics de psychiatrie du Grand Est sont débordés, victimes également de la destruction du service public.
La CGT explique que la clinique privée de psy sur THIONVILLE refuse d’accueillir certains patients et effectue du tri, laissant ainsi le secteur public se débattre avec des conditions d’accueil inappropriées et son manque de lits. De bonne augure pour la clinique de TOUL …
Elle rappelle aussi les alertes lancées par les médecins généralistes de moins en moins nombreux et de plus en plus confrontés à des demandes de prise en charge psychiatriques. La politique de renvoyer les soins psy dans le libéral ou le privé est donc une impasse de plus !
L’absence de structures médico-sociales oblige également le CPN à accueillir des patients autistes dans des conditions lamentables et indignes (exemple sur la B récemment avec appel systématique au service Sécurité)
La CGT demande à la Direction d’interpeller l’Agence Régionale de Santé quant à ces situations liées aux prises en charge de ces patients qualifiés par certains d’ « inadéquats »
Tout le système est à repenser rapidement … que fait la Direction ? que fait l’ARS ?

  • UPM : mesures prises suite au climat social dégradé :

Les organisations syndicales sont de nouveau interpellées par des agents se plaignant de problèmes de planning, de non-respect de la réglementation et d’une ambiance de travail particulièrement dégradée incriminant la cadre du service.
 
La CGT rappelle que CHRONOS était censé alerter l’encadrement si le planning rentré était non-conforme à la réglementation du travail et au protocole 35h.
Quant à l’ambiance, il incombe à la Direction de prendre ENFIN une position : réaliser une médiation par un tiers ou laisser le service exploser pour le reconfigurer par la suite en montant un comité d’analyse (pratique bien connue au CPN)

  • Configuration des équipes d’AS entre l’U6SL et l’U6SP :

FO souligne les renforts et déplacements imposés d’une unité à l’autre faute d’effectifs AS suffisants.
Pour la Direction, les choses sont en train de se stabiliser maintenant que le projet du pôle est quasi-finalisé et il serait envisagé une embauche d’un AS sur l’U6SP …

Questions et infos diverses :

  • Arrivée du nouveau DRH :

Que de secret depuis des mois autour du remplacement de M.KNOPF.
A une nouvelle question de la CGT lui demandant si ce sera M.PECKER (du CHRU de NANCY), la Directrice de site lâchera : « vous le savez aussi bien que moi ! »

  • Obligation vaccinale ::

La CGT demande à la Direction sa position suite à l’annonce du Président de licencier les soignants non-vaccinés au 15 septembre, ce qui ne va pas apaiser ni arranger la situation en termes de pénurie de personnels …
Réponse de la Direction : on attend les textes !
 
Selon les dernières infos obtenues par la CGT, il semblerait que l’ARS notifie à l’établissement que tel agent doit être suspendu de ses fonctions sans salaire et qu’il dispose de 2 mois pour régulariser, faute de quoi il sera licencié !