CAPL du 24 septembre 2013 Déclaration de la CGT

57

Le gel du point d'indice est devenu banal de nos jours. Au niveau national, on nous explique toujours la même chose : réduire la dette publique. On demande toujours à certaines catégories de salariés de faire un effort, pendant que d'autres semblent être moins mis à contribution pour le relèvement des finances publiques.
 
Après analyse des documents de la Direction du CPN, qui d'ailleurs se refuse toujours à communiquer l'ensemble des données aux syndicats pour des raisons obscures, il  nous semble que certains salariés pourraient bénéficier de leur avancement sans qu'un effort gigantesque soit réalisé.
 
Des dépenses inconsidérées d'argent publique dans des réalisations immobilières pompeuses, et au final inutiles, alimentent sans scrupule les entreprises privées et leurs actionnaires. D'autres dépenses plus locales noyées dans le budget global de l’établissement permettent à une petite catégorie d'assumer leur profession avec un confort dont tout le monde aimerait bénéficier….
 
Ainsi, la CGT demande à l'ensemble des membres de cette commission un minimum d'humanité et de décence pour que les salariés soient reconnus et considérés à la hauteur de leur mission qui est de servir au mieux les besoins de la population.
 
La CGT demande au président des CAPL en tant qu’élu de la nation de faire remonter au gouvernement socialiste le mécontentement grandissant des agents hospitaliers.
 
Laxou le 24 septembre 2013