C.T.E. DU 24 AVRIL 2012 LES RAISONS DE L’ABSENCE DE LA CGT

137

Au vu du mépris affiché par la Direction, passablement irritée par l’opposition des 3 O.S., la CGT a préféré faire le choix de ne pas participer à une nouvelle séance vidée de toute substance.
D’une part, les travaux de consolidation du terrain pour le NBH avaient débuté mais en outre, le projet de cafétéria (rappelons-le avec une proposition de la Direction de faire appel au volontariat des salariés) revoit le jour sans que les représentants du personnel ne soient associés.
Nous sommes dans cette affaire devant l’exemple parfait du mépris affiché par la Direction à l’égard du dialogue social.
 
La CGT ne s’étonne plus de cet état de fait (rappelons-le, la loi BACHELOT a considérablement renforcé le pouvoir des chefs d’établissement), cependant nous continuerons à nous battre pour instaurer un réel droit d’intervention dans les choix de gestion du CPN.
 
Il est grand temps que les salariés aux côtés de leurs syndicats puissent retrouver la place qui leur est due, c’est ainsi que le CPN pourra progresser …