Bosser au CPN Quelle belle qualité de vie au travail

95

Et vous, appréciez-vous le luxe de votre qualité de vie au travail au CPN ?
Vous n’êtes pas sans savoir que notre Hôpital est en pleine restructuration (projet PGN, fusion G02 G06, crèche du personnel transférée au privé, nouveau dossier patient informatisé Cariatides, nouveau logiciel de gestion du temps de travail Chronos…)
Ces transformations sont-elles censées améliorer le soin et vos conditions de travail !?
 
A l’heure où les lits sur le CPN sont denrées rares et où cela entraîne des surnuméraires, une augmentation exponentielle des accidents de travail, une qualité des soins en chute libre, que vous propose-t-on ?
Une fermeture de l’unité E fin 2018 et une réduction d’une dizaine sur le G02 G06 en 2019 !!!
Le virage vers l’ambulatoire tant martelé par le management est un leurre : il implique de faire toujours plus avec encore moins de personnel !

 
La CGT ne désarme pas et est sur tous les fronts : enquête CHSCT Unité A et Unité E suite à divers accidents du travail grave, expertise CHSCT confiée au Cabinet Syndex sur Unité A, procédure de danger grave et imminent sur l’unité 6 USP, recours déposé devant le tribunal Administratif contre Chronos, rencontre d’un directeur de Cabinet de notre Ministre Mme BUZYN le 6 juillet, rencontre avec l’ARS le 27 septembre, appel à se mobiliser le 9 octobre, …
 
Malheureusement, certains diront que les résultats ne sont pas rapides et que les améliorations attendues tardent.
Ne baissons pas les bras ! Arrêtons de râler seuls dans notre coin et emparons-nous de tous les outils à notre disposition !
Nos représentants de l’ARS ne craignent qu’une seule chose : «la médiatisation !».
Des situations de crise comme à Rouvray (Grève de la faim de soignants), au Havre (Occupation du toit de l’hôpital), à Pinel à Amiens (Grève illimitée avec soutien des politiques) ont permis de braquer les projecteurs sur les conditions de travail et ont abouti à l’octroi de moyens supplémentaires. Plus proche de nous, la CGT Ravenel, grâce à une forte mobilisation a obtenu des titularisations de poste et ce malgré un Plan de Retour à l’équilibre.

 
A l’heure où la gronde monte dans les hôpitaux Psy , soyons solidaires et combatifs avant qu’il ne reste plus rien de notre CPN. Nous sommes à un tournant, si nous ne réagissons pas, nos prises en charge et notre Qualité de Vie au Travail vont s’effondrer.
A l’heure du choix entre mobilisation ou résignation, la CGT du CPN a choisi de lutter.