Bionettoyage Plan de prévention des risques CPN ELIOR

89

La CGT formule un certain nombre de remarques :

Le CHSCT d’ELIOR a obtenu la mise en place d’un questionnaire sur les RPS. La CGT demande un retour sur les enseignements que l’on pourra en retirer.Un CHSCT extraordinaire aura lieu le 06/06/16 chez ELIOR pour le choix d’un questionnaire sur les RPS et le bien être au travail. Il débutera par le personnel du site du CPN. Les représentants d’ELIOR s’engagent à nous fournir la mouture choisie et à nous faire un retour des résultats obtenus.

La CGT interroge aussi sur l’efficacité des formations fournies au personnel ELIOR (1h protocole hygiène hospitalière, 3h pathologies psychiatriques).

ELIOR nous explique qu’il existe une formation spécifique pour les personnels parlant mal le français, que la formation ne dure pas 1h mais 1h30 et qu’ensuite il y a un suivi des agents par les responsables de sites.

ELIOR reconnaitra toutefois que « quand on (responsable de site) n’est pas là, personne ne respecte le protocole par facilité et manque de temps » Désormais, sur les sites, il y a des centrales de dilution qui empêchent toute erreur et des contrôles d’hygiène existent en cas de contamination.

En ce qui concerne la formation fournie sur lapsychiatrie, la DSRM est d’accord pour dire qu’elle devrait être plus appropriée etretravaillée.

Problème également de responsabilité et de sécurité des travailleurs isolés

ELIOR explique qu’il existe peu de violence contre leurs personnels, que cela ne représente que 4% de leurs accidents contre 7% l’année précédente. Tout le monde convient que ces événements sont sous déclarés et que les personnels ELIOR doivent avoir accès à ENNOV ou au Service Qualité du CPN. Pour les travailleurs isolés comme à Bonvol ou à l’Unité A, il est renvoyé par ELIOR la responsabilité du CPN de demander ou pas aux cadres des services concernés de laisser un créneau où les chambres sont vides pour permettre à l’agent d’entretien de travailler en sécurité. La CGT rappelle au DRH d’ELIOR qu’il est également responsable en acceptant d’envoyer ses personnels travailler dans de telles conditions alors qu’il est au courant. La DSRM attend qu’ ELIOR lui fasse auparavant un rapport pour qu’il puisse le soumettre à la Direction des soins.

Il est convenu que le personnel ELIOR sera muni d’un PTI ou d’un DATI Il est signalé par ELIOR que sur Saint Nicolas de Port suite à une agression tous les personnels ont été équipés d’un DATI Il est également convenu que le plan de prévention sera modifié et qu’il ne devra plus faire apparaitre comme c’était le cas jusqu ’alors que le personnel ELIOR est accompagné par un agent CPN, car ceci est illusoire et irréalisable !

La CGT évoque aussi le problème des nombreux remplacements (surtout soir et week-end) qui engendrent du travail approximatif faute de connaissance, par l’agent remplaçant, de la structure et du cahier des charges

ELIOR répond que ces personnes sont sous la responsabilité des responsables de site et ont les mêmes formations que les autres.

Les problèmes de responsabilité en cas de perte des clefs et d’ouverture des portes sont aussi évoqués par la CGT.

Ils rejoignent le manque de formation et de sensibilisation des agents d’entretien sur les risques spécifiques au travail en milieu psychiatrique. (Cf problème récent de perte de clefs sur le NBH et d’ouverture de porte à certains patients « isolés » qui ont engendré des incidents.

La CGT interroge la Direction : ELIOR doit il posséder les clefs des unités au vu des risques que cela comporte ?

Enfin il est évoqué que ces personnels n’ont pas tous des vestiaires et de local.

La CGT demande à ce qu’il y soit remédié rapidement.

Nous apprendrons par la suite que le plan de prévention à peine modifié a été signé entre le CPN et ELIOR sans repasser devant les instances et sans information de ce qui a été pris en compte dans les remarques des représentants des personnels …