Bionettoyage : nouveau marché en 2015

104

La CGT a donc participé aux côtés de la CFDT à divers groupes de travail destinés à promouvoir des minima sociaux imposables aux grands groupes du secteur du nettoyage.
La CGT du CPN s’appuyant sur le savoir-faire et l’expérience du syndicat départemental de la propreté, a notamment amené l’idée d’introduire une charte sociale dans le cahier des charges de l’appel d’offres ainsi que des obligations minimales de formation des agents d’entretien à l’hygiène hospitalière, à la prévention des TMS, …
Il a également été retenu d’instaurer des réunions régulières avec les syndicats au cours de l’exécution du marché pour faire le bilan et éventuellement, les ajustements nécessaires.
En effet, il était inadmissible pour notre organisation syndicale de laisser seules ces entreprises privées imposer des cadences folles aux personnels de ménage (300 m² par heure et 5 minutes par chambre), maintenir les personnels dans la précarité, dans l’exploitation sans qu’aucun droit de regard ne soit exigé par le CPN !
 
Lors de la réunion du 2 décembre 2014, la Direction nous informait avoir à nouveau retenu la société ELIOR, jugée comme étant la mieux-disante des 4 réponses reçues à l’issue de l’appel d’offres.
Le périmètre du marché englobera donc désormais le CPN et en partie le CH de St Nicolas de Port :

  • prestations d’entretien des locaux,
  • prestations de réception et mise au froid des repas uniquement pour Unité 2, Horizon et les Hôpitaux de Jour (demande de la DSO),
  • prestation de préparation des repas (en diminution du fait de la généralisation des selfs dans les unités),
  • prestation de débarrassage et vaisselle.
La Direction s’engage à revenir vers nous pour nous informer de la répartition des 162 000 heures annuelles prévues pour les prestations de ce nouveau marché (plannings ELIOR, nombre d’agents affectés par service, cohérence par rapport aux surfaces, ….)
La Direction souligne que les contrôles des prestations seront en outre renforcés.
La permanence est maintenue sur les sites de LAXOU, Lunéville et Pont-à-Mousson et une permanence nouvelle est créée pour la MAS afin de garantir une présence sur toute la journée.
Cependant à notre interrogation sur l’absence de personnels d’entretien sur le créneau 14 h -18 h, la Direction répond que la permanence est faite pour cela et que chaque agent du CPN pourra appeler en cas de besoin à un numéro dédié pour faire déplacer les agents d’astreinte d’ELIOR  (sans obligation de passer par leur encadrement comme c’était le cas précédemment)
En terme de coût, la Direction se félicite de la bonne maîtrise des dépenses (+ 100 000 € par rapport au marché précédent) soit toujours une dépense aux alentours de 3 millions d’euros par an pour le CPN !
 
La CGT sera très vigilante lors de la mise en place de ce nouveau marché et vous invite à nous faire remonter vos interrogations, votre vécu ou tout incident qui se produirait.
Pour nous, le bionettoyage contribue directement à la qualité des soins et au confort hôtelier dû à nos patients.
C’est pourquoi, ce dossier n’a jamais été pris à la légère par notre organisation syndicale et que nous continuerons à le suivre de près.
 
N.B. : A l’heure où nous écrivons ces lignes, l’intégration du G06 dans les anciens locaux de l’Unité 4 n’a pas encore été tranchée en terme de coûts et de moyens supplémentaires à affecter pour assurer les prestations de bionettoyage.