Après un si bel été Vive la rentrée

110

Vous vous reconnaissez dans cette description ? N’hésitez pas à témoigner de ce que vous avez vécu en nous contactant. Plus nous aurons d’éléments factuels, plus nous pourrons les faire remonter auprès de la Direction et de l’Agence Régionale de Santé.

Merci aux collègues, qui au-delà des pressions ou de certaines réticences vis-à-vis des signalements, n’ont pas hésité à rédiger des ENNOV ou à nous alerter.
Depuis le début de l’année, la CGT a recensé 149 déclarations de violence, 33 déclarations de travail en sous-effectif et 17 pour surnuméraires patients.
Les déclarations de sous-effectif concernent souvent plusieurs journées de travail. Le pool de suppléance BPEAS ou les Whoog montrent leurs limites, laissant les équipes en grand désarroi et réduisant les prises en charge au plus strict minimum.


La CGT est intervenue auprès de la Direction pour certains cas problématiques et récurrents comme par exemple en Pédopsychiatrie mais elle n’oublie pas non plus par exemple :
• l’UPM de Lunéville qui se trouve de plus en plus souvent confrontée à des situations de violence (la faute aussi à la fermeture de l’UPD et de l’Unité 7 de St Nicolas de Port),
• Archambault où il manque souvent une aide-soignante par poste,
• Unité E et unité 6 qui dénoncent le travail en sous-effectif,
• nos collègues des urgences qui nous ont fait remonter de nombreux refus d’hospitalisation quand bien même on compte sur le CPN, de nombreux SL en service fermé et que l’Unité F est loin d’être remplie, …


Mais l’été, cela aura aussi été son florilège de « bonnes nouvelles » annoncées par le gouvernement :

• gel du point d’indice et remise en cause du calendrier des revalorisations salariales prévu dans le PPCR,
• réintroduction du jour de carence,
• un code du travail que l’on détricote encore un peu plus,
• la hausse de la CSG qui va peser sur nos salaires et sur les retraites,
• une nouvelle réforme des retraites,
• un plan de réduction des dépenses publiques, y compris dans la santé, …

Pour vous aussi, la coupe est pleine ?  Alors, tous à vos agendas :

  • 12 septembre : grève CGT contre la réforme du code du travail et l’austérité dans la fonction publique
  • 13 septembre : rencontre intersyndicale CGT / CFDT / FO à l’ARS
  • 26 septembre : journée nationale CGT pour la psychiatrie publique