Appel à la mobilisation le 5 novembre 2018 Contre le passage en force du projet PGN

68

Peu importe l’avis des agents interrogés, nos managers ont décidé pour vous et s’assoient allégrement sur les conclusions de l’audit RPS confié au cabinet Arthur Hunt pourtant éloquentes :
 
·         2/3 des répondants ne sont pas en accord avec le projet médical,
·         Les agents dénoncent un manque de reconnaissance, de concertation et d’écoute de leurs remontées du terrain,
·         Les personnels de l’ambulatoire citent comme problématique majeure les extensions d’horaires en soirée et le samedi matin, ….
 
L’heure est grave et il est important que chacun (même hors PGN) mesure qu’il va être impacté dans ses pratiques au quotidien par cette réorganisation !
Aujourd’hui, de nombreux patients « hors secteur » provenant du PGN sont déjà accueillis faute de place dans d’autres unités. Comment imaginer qu’après la fermeture de 15 lits d’hospitalisation (fermeture de l’Unité E), la situation s’améliorera alors que les unités A, B et C sont déjà actuellement en surnuméraire ?
Demain, les extensions horaires dans les CMP (les soirs jusqu’à 18h30 et les samedis matin) seront étendus aux CMP des autres pôles (on commence déjà à en parler dans le cadre du projet de réorganisation du G02/G06 !)
 
Nous sommes dans un établissement spécialisé en santé mentale qui n’est même pas en capacité d’écouter la souffrance et les besoins de ses propres agents !
 
Nous sommes dans un établissement de santé mentale qui fait des projets pour répondre uniquement à des indicateurs économiques en oubliant que notre priorité, c’est l’humain !
 
La CGT vous invite à faire entendre votre désaccord, à faire remonter vos problématiques et attentes de terrain : 

RDV dans le hall de l’Administration le jour du CHSCT,
le 5 novembre 2018 à partir de 13 h

N’ayez pas peur de venir, ensemble nous représentons une vraie force d’opposition et de propositions alternatives !
 
Un préavis de grève local a été déposé pour permettre à chacun de se libérer, même 1 heure
Pour rappel : il n’y a légalement aucun effectif minimum de grève en CMP.