Annonces MACRON du 31 mars 2021 Histoire sans fin

126

Si nous en sommes là aujourd’hui c’est bien parce qu’aucune leçon n’a été tirée par ce gouvernement depuis le début de la crise sanitaire : où sont les lits supplémentaires ? où sont les personnels et les budgets en plus pour nos structures ?
Alors, ça oui, pour demander des efforts et compter sur le personnel, le gouvernement a été très inspiré mais qu’a-t-il fait de son côté ?
Un Ségur lamentable qui laisse de côté de nombreux professionnels que ce soit pour le CTI ou pour les prochaines revalorisations des grilles indiciaires ? La fermeture de nouveaux lits dans les hôpitaux partout en France ? Des TGV sanitaires ? Des rappels en renfort d’étudiants ?
Rappelons que ce même Monsieur MACRON osait répondre aux personnels en grève en 2018 et 2019 que l’Hôpital ne souffrait pas d’un manque de moyens mais d’un problème d’organisation ! Et l’organisation du gouvernement, elle est comment ?

Aujourd’hui, l’Hôpital est toujours exsangue, les personnels exténués (certains sont même en train de démissionner ou de tenter des reconversions professionnelles) Certes, Monsieur le Président, on ne rouvrira pas en un claquement de doigts les 100 000 lits que les différents gouvernement ont détruit en 20 ans (dont 3 400 par votre propre gouvernement en 2019 !) mais il y a urgence à réagir, ce que vous ne faîtes pas !
Où est l’augmentation conséquente du Plan de Financement de la Sécu (ex : l’ONDAM qui est le nerf de la guerre pour nos budgets hospitaliers) ?
Où sont les augmentations sensibles du nombre d’élèves dans nos écoles ?
Où en sont les actions de fidélisation, d’attractivité et de revalorisation de nos professions ?


Pour mémoire, votre Ségur laisse encore les infirmiers tout en bas du classement des rémunérations dans les pays de l’OCDE ! Quand on veut, on se donne réellement les moyens d’agir !!!

La CGT sera et restera mobilisée pour peser en vue d’un changement de politique de santé publique. La santé est pour les capitalistes de ce monde un coût qu’il faut s’efforcer de maîtriser voire de réduire. Après tout que les gens qui ont besoin de se soigner aille payer pour être pris en charge dans le privé !!! Cette arrogance, ce mépris de classe, cet individualisme forcené, la CGT le vomit et l’exècre au plus haut point.
Aux côtés des usagers et des personnels, notre organisation syndicale s’engage pour redéfinir les bases d’un monde d’après, ancré dans les valeurs universalistes et humanistes défendues lors de la création de notre Sécurité Sociale et de notre système de santé, que les technocrates et financiers au pouvoir s’efforcent de démanteler !