Agir contre les violences faites aux femmes une mobilisation au quotidien

135

Dès aujourd’hui nos syndicats se mobilisent en faisant connaître aux salarié-e-s et agent-e-s leurs droits, afin d’offrir une aide aux victimes. Les violences sexistes et sexuelles subies au travail sont une menace sur la santé mentale et physique des victimes, mais également sur l’emploi et la carrière.

En 2012, une enquête donnait les chiffres suivants : 20 % des femmes actives ont fait face à une situation de harcèlement sexuel au cours de leur vie professionnel (enquête IFOP, Défenseur Des Droits, 2014).

Trop peu d’agent-e-s, salarié-e-s du milieu de la santé et de l’action sociale arrivent à en parler, tant le sujet est tabou.

La violence n’est pas une fatalité, construire une société égalitaire, non violente et non sexiste est possible dès à présent. Pour cela, il faut agir sur les lieux de travail et dans la société.

La Fédération Santé et Action Sociale CGT tient à rappeler la loi, ainsi que le Code du travail, sur ces questions de violences et encourage tous les personnels ayant été victimes, quelle que soit la violence, à libérer leur parole sans aucune honte, afin que des sanctions soient prises envers les harceleur-e-s.

Nous interpellons la Ministre de la Santé et des Droits des Femmes, afin de lui soumettre nos propositions pour que les pouvoirs publics fassent respecter les droits et protègent les victimes.

Montreuil, le 25 novembre 2015