5 MARS 2013 MOBILISATION PUBLIC – PRIVE CONTRE LA FLEXIBILITE

80

Le gouvernement annonçant son intention de retranscrire dans la loi un mauvais accord pour les droits sociaux, la CGT, Force Ouvrière, FSU et solidaires décident d’appeler les salariés à se mobiliser et à exprimer leur désaccord en direction du gouvernement, des députés et des sénateurs.

Les 4 organisations syndicales appellent leurs organisations territoriales et professionnelles à créer les conditions de la mobilisation la plus large possible au travers de rassemblements, de manifestations et arrêts de travail dans les régions, départements et localités le 5 MARS prochain.

Cette journée doit exprimer un refus de l’austérité et de la flexibilité, l’exigence de réponses nouvelles pour les droits sociaux, l’emploi, l’augmentation des salaires et des pensions.

UNE MANIFESTATION EST PREVUE A PARTIR DE 14 H 30 – PLACE DOMBASLE A NANCY

Depuis des années les reculs sociaux imposés au secteur privé se déclinent rapidement dans la fonction publique : retraite, jour de carence, précarité… Les salariés du secteur privé de la santé et de l’action sociale sont pleinement concernés.

– La défense et maintien des avantages acquis statutaires, conventionnels et locaux,

– La mise en place d’un véritable plan Emploi – Formation, permettant la création en urgence des 100 000 emplois nécessaires dans les établissements,

– Des augmentations salariales, de reclassements, de reconnaissance des qualifications et responsabilités,

– La titularisation et la résorption de tous les emplois précaires,

– L’abrogation de la loi HPST et de la T2A,

– L’abrogation immédiate de la disposition injuste de la journée de carence.

Les fonctionnaires et agents publics ne sont pas à l’abri de l’impact de telles dispositions.

Dans les services publics et la Fonction Publique, malgré un dialogue social renouvelé, les faits restent accablants. L’essentiel des réformes en matière de politiques publiques et de financements publics, mis en place sous le gouvernement précédent restent d’actualité : la loi HPST et création des ARS, la T2A, la RGPP remplacée par la Modernisation de l’Action Publique, la réforme des collectivités locales, le gel du point d’indice, etc…

Nous renouvelons la volonté des personnels en lutte, de voir s’ouvrir de véritables négociations en vue du règlement des revendications portées par l’action de ces personnels à savoir :