28 avril 2016 Amplifions le mouvement contre la loi Travail

69

Jeunes, privés d’emplois, salariés, retraités, apprentis, citoyens, nombreux sont ceux qui se mobilisent dans la rue depuis le 9 mars dernier.

Bien que le gouvernement paraisse arcbouté, droit dans ses bottes sur son projet (pour l’instant) la mobilisation a commencé à porter des fruits en direction de la jeunesse avec plusieurs annonces qui si elles ne règlent rien sur le dossier de la loi El Khomri répondent partiellement à de « vieilles revendications » portées par les organisations de jeunes.

En effet les annonces faites par Manuel Valls notamment sur :

  • la sur taxation des CDD,
  • des bourses prolongées de 4 mois après l’obtention du diplôme pour les plus modestes,
  • un quota de places en IUT pour les bacheliers des filières technologiques,
  • un nombre de place en BTS augmenté, et une amélioration de la rémunération des apprentis,

C’est du mieux pour les conditions de vie et l’insertion professionnelle des étudiants. Ce sont de premiers gains pour la jeunesse arrachés par la mobilisation de tous.

Nous ne sommes pas dupes c’est aussi une tentative du gouvernement pour tenter de diviser la jeunesse des salariés, et de leurs organisations syndicales.

Le gouvernement se trompe, ces annonces ne sont pas de nature à éteindre la contestation unitaire et sa dynamique.

Il renforce même la pertinence de la démarche de la CGT qui appelle les salariés à se réunir dans leurs entreprises pour définir les revendications sur tous les sujets qui les concernent, débattre du rapport de force à créer pour gagner dans l’entreprise et obtenir le retrait de la loi travail en convergence avec les autres salariés, dans les journées nationales unitaires de grève et manifestations.

Partout où les salariés se mobilisent dans leur entreprise on constate des victoires, des projets patronaux remis en cause, des gains sur les salaires, sur l’emploi. Les luttes locales nourrissent l’ancrage des mobilisations et renforcent le besoin de convergences des salariés entre eux.

La Loi Travail, avec son cortège de régressions sociales, feraient revenir les salariés et les futurs salariés dans la même situation que ceux des années 50, voir même au début du 20ème siècle sur certains aspects !
 

TOUS ENSEMBLE, EXIGEONS LE RETRAIT DE LA LOI SANTE
EN GREVE ET DANS LA RUE LE 28 AVRIL 2016