2 juillet 2019 Tous en grève dans les hôpitaux

109

Depuis des mois, les personnels des services d’urgences sont engagés dans un mouvement de grève national pour alerter la population et le gouvernement sur les conditions intolérables d’accueil et de prises en charge des patients.

Aujourd’hui, ce sont plus de 135 services d’urgence et plus de 300 établissements de santé qui luttent sur notre territoire.

Le 2 juillet 2019, la CGT appelle à la grève et aux mobilisations pour soutenir et même élargir ce mouvement !
Que l’on travaille aux urgences, dans d’autres services du CHRU, à la Maternité ou en psychiatrie, …, nous dressons tous le même constat amer de casse du service public de santé !!!

En s’appuyant sur les nécessités de service public, d’obligation d’accueil, le gouvernement joue la montre et sort la grosse artillerie pour tenter de se dédouaner de sa responsabilité : appel au sens du devoir des personnels, réquisitions, culpabilisation des agents en arrêt maladie, … !
Le projet de loi Buzyn ne répond pas à cette crise. Pire, il va l’aggraver en vidant de leurs services les hôpitaux de proximité.
 
Et que font nos directeurs et notre Agence Régionale de Santé ?
Ils accompagnent la casse, calculette à la main, en poursuivant les fermetures de lits et les suppressions de postes :
• Encore 36 lits et 32 postes supprimés sur le CHRU de NANCY (en plus des 285 lits déjà fermés ces 4 dernières années)
• En psychiatrie, on va encore fermer une vingtaine de lits cette année, …

Toutes formes de soutien sont les bienvenues : écrivez à vos députés et sénateurs, à la ministre de la santé… et/ou rejoignez-nous :

mardi 2 juillet 2019
dans la Cour d’Honneur de l’Hôpital Central à 8h30
Pour faire entendre votre réalité du travail de terrain, vos revendications pour obtenir l’arrêt des fermetures de lits / de services et des moyens humains à la hauteur de nos missions de service public hospitalier !
Un préavis de grève départemental a été déposé.