Unité E La CGT dépose un droit d’alerte

92

  •  situation difficile avec un patient qui multiplie les passages à l’acte sur le personnel,

  • 2 collègues en arrêt et ayant déclaré en accident de service l’agression dont ils ont été victimes (ENNOV 2017-0093 du 28/04/17 et 2017-0096 du 1/05/17),

  • épuisement professionnel de l’équipe soignante (médecin compris),

  • travail en effectif minimum de grève, service en surnuméraire patient,

  • absence de réponse de la part de la Direction alertée à plusieurs reprises,

  • unité pas adaptée à la prise en charge de ce patient (problème qui se reposera inévitablement à la fermeture de l’Unité E)

  • inquiétudes suscitées par le projet de réorganisation du PGN entérinant la fermeture prochaine de l’Unité E 

Récemment, c’est une autre patiente qui a agressé 2 autres soignants dont l’un se retrouve en accident de service (ENNOV 2017-0100) rajoutant encore au mal-être de l’équipe. 

A ce jour, une dizaine d’actes de violence ont été signalés sur Unité E et 5 déclarations ENNOV relatent un travail en surnuméraire ou en effectif de grève (chiffres largement sous-estimés) 

Pour ces différents motifs, les représentants des personnels au CHSCT vous demandent au travers ce droit d’alerte de prendre en urgence les mesures correctrices nécessaires et de mettre en place une enquête en lien avec les membres du CHSCT (article L4132-2 du Code du Travail)

En cas de divergence sur la réalité du danger grave et imminent, nous vous rappelons qu’il vous incombe de réunir le CHSCT dans les 24 heures.

Nous vous demandons également d’annexer ce courrier au registre du CHSCT. 

Les représentants du personnel au CHSCT  
 
Emmanuel FLACHAT                                Cédric ROUX                                   Sylvain BELUCHE
 
 
Audrey DESBROSSES                             Amélie DRIGET                               Vanessa JUPPONT
 
Copie : ARS Grand Est – Inspection du Travail – FO – CFDT