Suppression de la note ? RETOUR SUR LES EXPERIMENTATIONS EN COURS

89

Pour citer le cas du Centre Hospitalier de LOCHES, une expérimentation est en cours depuis 2010 avec un dispositif supprimant la note et se basant uniquement sur une approche "objectifs / résultats"

En 2012, 48 % des agents ont vu leur prime diminuer (pour certains, jusqu’à 1 000 €) malgré une présence et un investissement identique dans le service.

Cela a de quoi surprendre car comment admettre que la qualité du travail de près de la moitié des agents de cet hôpital se soit détériorée au point de les sanctionner financièrement ?

Les salariés de cet établissement ont souffert de cette mise en concurrence sauvage, bien éloignée des principes attachés à la fonction publique.

La CGT a toujours revendiqué la suppression de la notation et le remplacement de la prime de service par un 13ème mois pour tous (titulaires et contractuels)

La concurrence n’a pas sa place dans la gestion des ressources humaines d’un établissement hospitalier. Les agents doivent travailler ensemble tournés vers l’intérêt du patient et en aucun cas les uns contre les autres.