Situation délétère à l’EMIPP La CGT du CPN alerte la Direction

133

Ces derniers voient leur charge de travail particulièrement augmentée du fait de la demande de soins majorée en cette période de crise sanitaire et en corrélation avec la priorité donnée à l’ambulatoire dans le projet d’établissement.
 
De plus, l’absentéisme y est important et non-compensée à ce jour (absences de 2 médecins, 1 psychologue, 1 infirmière) sur une équipe constituée de 10 personnes.
Par rapport au projet de service (jamais présenté en instances !), sachez qu’il manque désormais 2 ETP infirmiers pour que l’équipe soit complète.

 
L’épuisement professionnel est total et les soignants qui ont à cœur de bien faire sont dans l’attente de renforts qui tardent à venir.
 
Aujourd’hui, les délais de prise en charge s’allongent et atteignent 3 semaines pour un RDV infirmier, ce qui laisse les patients sans soins avec toutes les conséquences médico-légales que cela implique …
 
L’encadrement et le médecin responsable ont été sollicités mais formulent des propositions inacceptables : ponction de personnels volontaires sur le CMP de Toul, déjà en souffrance, qui n’assureront donc plus leur suivi sur leur service.
On déshabille Pierre pour habiller Paul, ce qui ne peut en aucun cas être une solution !
 
Nous vous demandons d’intervenir pour corriger en urgence ces carences en personnel qui sont de nature à altérer gravement la santé physique et mentale des agents de l’EMIPP.
 
Dans l’attente, veuillez agréer, Madame la Présidente, l’expression de nos salutations respectueuses.
 
Les représentants des personnels CGT au CHSCT
 
Jacques BRIMONT, Sylvain BELUCHE, Stephan JACQUOT et Emmanuel FLACHAT
 
 
Copie : ARS – Inspection du Travail