Résultats nationaux des élections professionnelles La CGT confortée première organisation syndicale de France

87

Ce score nous permet de rester sur la première marche du podium. La CGT n’a eu de cesse de dénoncer tous les reculs orchestrés par les gouvernements successifs. Qu’il s’agisse des moyens financiers, en personnels, en offre sanitaire ou encore de la dégradation des conditions de travail, nous avons lutté aux côtés des personnels.
Malheureusement, depuis 18 mois nous avons été dans l’angle mort du ministère et du gouvernement qui n’a pas daigné reconnaître les organisations syndicales et a ignoré ce que "négociation" veut dire.

Les politiques ont avancé tout seuls, se sentant seuls légitimes, dans cette verticalité jupitérienne du pouvoir si caractéristique du Président de la République.
Déjà première organisation syndicale, la CGT a été pleinement ignorée, même au plus fort des grèves et actions : dans les EHPAD, dans les établissement de l'action sociale et de la psychiatrie, contre les Groupements hospitaliers de territoires, pour revendiquer des emplois, pour l’augmentation des moyens…
Aujourd’hui, la démocratie vient à nouveau légitimer la CGT pour qu’elle puisse poursuivre avec les salarié.e.s sa détermination à améliorer notre système de santé, son offre sur tous les territoires, les budgets, les rémunérations et déroulements de carrières, la reconnaissance des qualifications, l’emploi, les conditions de travail et de vie de toutes et tous.

Notre première place vient signifier avec force combien les personnels nous intiment de ne pas lâcher et de poursuivre nos combats. Mais dit aussi au gouvernement que sans les corps intermédiaires, sans nous, les premiers de cordée dévissent très vite.

Nous adressons un grand merci à tous les personnels qui se sont mobilisés et nous ont renouvelé leur confiance, nous saurons en prendre grand soin et respecter le mandat qu'ils nous ont confié.
Cette victoire n’aurait pu se réaliser sans nos militant.e.s, structures CGT territoriales et nationales qui se sont donné.e.s à fond pendant des mois pour aller au contact des salarié.e.s.
Nous sommes résolu.e.s à rester pleinement engagé.e.s au service des agents de la Fonction publique hospitalière et des citoyen.ne.s.

Montreuil, le 11 décembre 2018