Nouvelle directrice au CPN La CGT demande un RDV

90

– Point sur la prise en charge des RPS sur notre établissement, continuité de la formation action INRS/CARSAT avec mise en place d'une cellule d'alerte et de prévention des situations de souffrance au travail, ceci était un engagement fort de votre prédécesseur,

– Votre vision de l'offre de soins pour mettre en place le "monde d'après" sur des bases plus humanistes et solidaires ou alors, une continuité comme l'a annoncé l'ancien directeur de l'ARS Grand Est.

– Place du CPN dans le GHT et maintien de son indépendance vis à vis du CHRU pour tenir compte de sa spécificité,

– Suite apportée au DGI sur l'Unité A ayant entrainé une Expertise du Cabinet Syndex et dont les recommandations n'ont jamais été appliquées par l'ancienne direction,

– Tout comme à la suite de la réorganisation du pôle du Grand Nancy (fermeture du dernier CMP centre ville et d'une unité d'accueil de 15 lits…), une expertise faite par le Cabinet Arthur Hunt n'a, elle non plus, pas eu de suite sur les recommandations à mettre en œuvre,

– La politique sociale de l'établissement (le projet social) n'a jamais été mise en place malgré de nombreuses relances de notre part et autant de promesses des anciennes directions,

– Politique d'externalisation des services (Elior, Blanchisserie, Crèche…)

 

De même, nous souhaiterions revenir avec vous sur l'application du texte de remboursement des repas aux personnels comme l'indique la FHF suite à publication au journal officiel du 8 avril 2020 du décret n° 2020-404 du 7 avril 2020 relatif à la prise en charge des frais de repas de certains personnels civils et militaires dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

Voici le lien pour que vous vérifiiez que cette compensation financière doit être mise en place au CPN avec effet rétroactif au 17/03 :

https://www.fhf.fr/Ressources-humaines/Outils-et-notes/COVID-19-Prise-en-charge-des-frais-de-repas-des-agents-de-la-fonction-publique-hospitaliere-dans-le-cadre-de-l-etat-d-urgence-sanitaire

 

De plus dans le cadre du plan de retour à l'activité, je vous rappelle votre obligation légale d'organiser au préalable un CTE exceptionnel pour avis. Le CHSCT n'ayant qu'un avis consultatif, il devrait aussi être réuni auparavant mais pour le moment celui ci n'a pas été convié à en débattre.

En ce sens, dans le cadre de la délégation de service public de la crèche, la CGT apprend que nos personnels mis à disposition vont reprendre lundi 11/05. Notre établissement a t'il validé le plan de reprise d'activité conjointement avec LPCR ? Nos personnels ont-ils été consultés par la Médecine du Travail pour vérifier leur aptitude et faire le point avec eux suite au traumatisme qu'a pu engendrer le confinement. D'autant plus que certains services de la crèche vont être en 10 h…sans aucune validation des instances de ce cycle dérogatoire.

Quel est l'intérêt de cette précipitation vu que nos personnels Cpn en unité d'hospitalisation sont en 12h jusqu'à minimum fin juin et du fait, se sont déjà organisés pour la garde de leurs enfants sans faire appel aux services de la crèche ?

 

C'est pourquoi nous souhaitons  en tant que première organisation syndicale vous rencontrer physiquement et obtenir une reprise rapide des instances.

Bien cordialement

Pour la CGT du CPN

Mr ROUX Cédric Secrétaire de la CGT du CPN et du CHSCT

Mr FLACHAT Emmanuel

Mr BRIMONT Jacques

Melle DESBROSSES Audrey

Mme DRIGET Amélie