Notre ambition Renforcer la Sécurité Sociale et l’Hôpital Public

62

· Augmenter significativement les moyens, bien au-dessus du niveau d’inflation, pour répondre aux besoins des usagers et des salarié.e.s.
· Mettre fin à la tarification à l’activité et aux enveloppes fermées pour le financement de la Sécu (ONDAM)
 
· Maintenir les services d’urgences ouverts 24h/24, 365 jours/365 et sans filtrage
· Pouvoir maintenir l’existant, rouvrir les lits qui ont été fermés et ouvrir les structures dont nous avons besoin, notamment des centres de santé pluridisciplinaires publics et des centres médico-psychologiques / antennes de secteur.
 
· Engager un plan massif pluriannuel de formation et d’embauches dans le secteur sanitaire, social et médico social (100 000 à l’Hôpital, 200 000 dans les EHPAD et l’aide à domicile, 100 000 dans le social et médico-social)
· Développer un plan massif de titularisation des 250 000 contractuel.le.s de la Fonction Publique Hospitalière et des médecins PADHUE (diplômés hors Union Européenne)
 
· Favoriser l’engagement des jeunes et des moins jeunes dans les formations sanitaires et sociales :

  • Fin de Parcoursup : on observe des taux d’abandon dans les IFSI de 30 à 40% ;

  • Généralisation des contrats d’études : avec un salaire pendant la durée totale des études et une projection de recrutement sur plusieurs années ;

  • Développement des financements pour la prise en charge de formation en promotion professionnelle interne sans aucune perte de salaire.

  • Revoir le contenu pédagogique insuffisant des formations (par exemple, le nombre d’heures en IFSI dédiées à la psy est passé de 440 h de cours avec stage de 420 h en 1992 à 80 h de cours et stage de 175 h après la réforme de 2009 !)

· Améliorer l’attractivité de nos établissements et professions en reconnaissant réellement l’engagement au travail par une revalorisation des salaires, des carrières, la reconnaissance des qualifications et des pénibilités par un départ anticipé à la retraite, ainsi qu’ une meilleure reconnaissance du travail de nuit et de weekend.
· Améliorer les conditions de travail et l’articulation vie au travail/vie personnelle par la mise en œuvre des 32 heures sur 4 jours.
 
– Nationaliser les cliniques et EHPAD privés à but lucratif, …